Distribution du manuel scolaire: La rentrée scolaire désignée comme date butoir

0
1046

Le ministère de l’Education nationale a fait de la disponibilité des manuels scolaires une de ses priorités. L’action a pour but d’éviter l’un des problèmes qui se posent à chaque rentrée scolaire.

L’an dernier, des dérapages et dysfonctionnement ont été relevés durant l’opération de distribution du manuel scolaire. Afin d’éviter que cette situation ne se reproduise, dispositions ont été prises par le ministère de tutelle. Présidant une séance de travail sur le protocole de distribution du manuel scolaire en présence des cadres de l’administration centrale et du directeur général de l’Office national des publications scolaires (ONPS), la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a souligné l’importance «de consentir les efforts nécessaires pour garantir l’accès de tous les élèves aux manuels scolaires avant le début de l’année scolaire 2018-2019». Ce constat a été effectué suite à la présentation, le jour même, d’un exposé sur la mission d’audit effectuée par une commission composée d’inspecteurs sur l’opération de distribution et de vente du manuel scolaire durant l’année 2017-2018.

La ministre évoquera dans ce même ordre d’idées l’importance de «formuler les recommandations et orientations devant sanctionner la réunion visant à mettre en œuvre le protocole relatif à la distribution du manuel scolaire», souligne un communiqué du ministère. Ainsi, «30 nouveaux manuels scolaires et 6 cahiers d’exercice» ont été mis à la disposition des élèves du 2e palier des cycles primaires et moyen (2e et 4e année du primaire et 2e et 4e année du moyen). Les nouveaux manuels scolaires prennent en compte «la dimension nationale algérienne dans l’objectif d’inculquer les valeurs du nationalisme chez les générations montantes». Cette action, explique-t-on de même source, a pour objectif de «parachever les améliorations des programmes scolaires entamées l’année dernière».

Outre ces manuels, cités, les anciens livres seront réutilisés cette année. Notons à ce propos que la commission de mise en conformité et de suivi des manuels scolaires avait refusé, la validation de «sept nouveaux manuels destinés aux élèves du 2e palier de l’enseignement moyen (2e et 3e année)». Pour rappel, l’opération d’évaluation et de révision des nouveaux manuels nécessite, une période allant de «5 à 8 mois» et la mobilisation de «15 intervenants dans chaque matière». Les cadres concernés par la révision de cet outil pédagogique sont sélectionnés sur la base de leur «compétence dans d’enseignement dans les secteurs de l’Education et de l’Enseignement supérieur», informe le même communiqué. Outre la disponibilité, le ministère s’engage au respect de l’application des prix de vente des manuels tel que fixé par l’Office national des publications scolaires (ONPS). Certains distributeurs privés avaient été pointés du doigt pour avoir relever le prix de vente des manuels alors que l’Etat s’emploie à mettre à disposition cet outil pédagogique «à des prix raisonnables».

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here