Distribution du vaccin: Les wilayas «durement touchées par la pandémie d’abord», souligne Fourar

0
232

Le vaccin contre le Covid-19 est distribué depuis hier au niveau des wilayas qui sont «durement» touchées par la pandémie, a déclaré hier le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus, Dr Djamel Fourar, assurant que le vaccin arrivera également dans l’ensemble des wilayas du pays, de même que dans les zones d’ombre.

La distribution du vaccin contre le coronavirus se fait depuis hier au niveau des wilayas du pays qui sont durement touchées par la pandémie du coronavirus et ayant enregistré le plus grand nombre de cas de décès et de contamination à ce jour», a affirmé Dr Fourar, à l’occasion du lancement officiel de la campagne de vaccination dans la wilaya d’Alger au niveau de la polyclinique Bouchenafa. Il a souligné que «le vaccin arrivera également dans l’ensemble des wilayas du pays et même dans les zones d’ombre», ajoutant qu’il y aura des «équipes mobiles» qui seront chargées de vacciner les populations des zones d’ombre, qui était aussi, selon lui, un «objectif de la campagne». Pour ce qui est de la conservation du vaccin, Dr Fourar a affirmé que tous les moyens logistiques ont été mis à la disposition de toutes les wilayas pour conserver le vaccin et l’offrir également dans de «bonnes conditions aux personnes éligibles». Il a assuré aussi que la stratégie de vaccination adoptée par l’Etat est une «stratégie modulable et flexible», qui peut être «améliorée au fur et à mesure» de manière à toucher toutes les populations ciblées. Selon lui, la réussite de la campagne de vaccination tient de la mobilisation de tout le monde qui doit montrer que «l’Algérie a les moyens et les capacités de vacciner sa population». A cet effet, le porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus a fait appel à la presse qui a un grand un rôle «positif» à jouer dans la sensibilisation du citoyen sur l’intérêt de la vaccination. «Il faut que le citoyen soit vraiment informé que le vaccin est le seul moyen pour stopper la propagation du coronavirus et surtout de réduire le nombre des cas qui développent de graves complications», estime Dr Fourar, appelant par la même occasion au respect des mesures de protection, dont le «lavage des mains, la distanciation physique et le port obligatoire du masque» et de rester vigilant même après avoir fait le vaccin, car ces mesures sont «complémentaires à la vaccination». Le suivi de la campagne de vaccination sera assuré au quotidien via la plate-forme numérique mise en place pour suivre «toutes les personnes vaccinées et pour qu’elles puissent recevoir la deuxième dose de vaccin après une période de 21 jours», selon Dr Djamel Fourar, qui a tenu à préciser que «la campagne se poursuivra progressivement durant l’année. Le même responsable a rassuré la population que la vaccination contre le coronavirus ne présente aucun danger sur la santé et qu’aucun «effet négatif» n’a été signalé par toutes les personnes qui ont reçu les premières doses de vaccin russe Spoutnik-V samedi dans la wilaya de Blida. Pour arriver à ce niveau d’organisation et de mobilisation pour réussir le lancement de la campagne de vaccination, «un travail a été fait, notamment la formation des équipes chargées de la vaccination à échelle nationale, et ce, grâce à la contribution des experts de la vaccination au niveau du ministère de la Santé», a souligné le Dr Fourar. La campagne de vaccination a été lancée officiellement samedi à partir de la wilaya Blida, qui était la première wilaya à subir le choc de cette pandémie, et aujourd’hui c’est au tour de la wilaya d’Alger. Le premier lot du vaccin russe anti-Covid-19n Spoutnik-V a été réceptionné vendredi à l’aéroport de Boufarik, à Blida.

Yasmine D. /Ag.