Djelfa: Neutralisation d’une association de malfaiteurs spécialisée dans la falsification de billets de banque

0
245

Une association de malfaiteurs spécialisée dans la falsification de billets de banque à valeur réglementaire et la distribution délibérée de fausse monnaie, à l’intérieur du territoire national, a été mise hors d’état de nuire par les éléments de la police judiciaire de la sûreté de daïra de Hed Shari (90 km au nord de Djelfa), a-t-on appris auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Cette opération a été réalisée suite à des informations sûres parvenues, la semaine écoulée, à la brigade suscitée, portant sur l’arrivée, à Hed Shari, d’un véhicule touristique en provenance d’une ville du sud du pays, avec à son bords quatre personnes, dont une femme, en possession d’une somme en faux billets, qu’ils s’apprêtaient à introduire sur le marché, en achetant certains besoins au niveau de locaux commerciaux de cette ville, a-t-on appris auprès du responsable de cette cellule, le commissaire de police Saad Fites. Suite à quoi des patrouilles ont été constituées, et le véhicule en question a été interpellé, avec à son bord les quatre suspects âgés de 26 à 42 ans. La fouille du véhicule a abouti à la découverte d’une somme en faux billets de 2000 DA, estimée à 148 000 DA, outre la saisie d’une arme blanche prohibée de 6e catégorie, (sans justification légale), au niveau du domicile du 4e suspect impliqué dans cette affaire de falsification de monnaie nationale. Les quatre mis en cause dans cette affaire ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Aïn Ouessara, qui a transmis le dossier de l’affaire au juge d’instruction, qui a émis à leur encontre un mandat de dépôt, au moment où la 4e suspecte femme a été placée sous contrôle judiciaire. Cité immédiatement à comparaître devant le tribunal, le suspect arrêté en possession d’une arme blanche prohibée de 6e catégorie a été condamné à deux années de prison ferme, assorties d’une amende de 50 000 DA.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here