26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilSportsDossier Algérie-Cameroun: La FAF abat ses dernières cartes dans la bataille

Dossier Algérie-Cameroun: La FAF abat ses dernières cartes dans la bataille

Dans un communiqué publié lundi sur son site officiel, la FAF annonce avoir introduit une demande au niveau de la Fifa  «à l’effet de faire examiner le dossier de réclamation introduit au sujet de la rencontre Algérie-Cameroun, disputée le 29 mars 2022 comptant pour le match-retour des barrages des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA – Qatar 2022, par la Commission d’arbitrage de la FIFA».

La lettre précise en outre que « le dossier de réclamation introduit s’appuie sur un argumentaire et des considérations techniques liées à l’arbitrage qui nécessitent un examen de la part d’une structure spécialisée». Il est à noter que c’est le deuxième recours introduit par la FAF après le premier destiné à la Fifa le 31 mars dernier. Cette fois, la Fédération se tourne vers la commission d’arbitrage de la Fifa. Est-ce à dire qu’elle aura plus de chances pour que sa réclamation débouche sur un «replay» du match Algérie-Cameroun ? Rien n’est moins sûr dans la mesure où ce genre de réclamation aboutit rarement. Au mieux, l’arbitre de la rencontre, le Gambien Gassama sera sanctionné pour avoir failli dans sa tâche. Au pire, il ne se passera rien, si on considère que l’arbitre n’a pas commis de fautes graves nécessitant sa suspension. Des erreurs d’appréciation n’ont jamais été prises en compte pour annuler le résultat d’un match a fortiori quand il s’agit d’une rencontre qualificative à la Coupe du monde. Cependant, le public algérien attend avec impatience le verdict de la Fifa qui sera rendu demain, suite à l’examen du premier recours. Mais gare aux douches froides d’autant que ces dernières semaines, les marchands de rêve ont pullulé sur les réseaux sociaux et autres sites spécialisés. Chacun y va de son argumentaire, à en croire des sources qui n’ont aucune connaissance du dossier. Le président de la FAF démissionnaire est d’ailleurs le premier à dénoncer ce genre d’informations, lui qui ne veut pas donner de faux espoirs aux supporters des Verts. Il sait qu’il n’y a aucun élément valable dans le dossier prouvant la corruption de l’arbitre par une autre partie. C’est la condition sine qua non pour que la rencontre soit rejouée mais on n’en est pas là. Tout ce qui se dit ou avancé sur la Toile ne sont que des affabulations sans aucune preuve pouvant être ajoutées dans le dossier. Mais si c’est le souhait de la majorité des fans, il faut aller jusqu’au bout de la contestation pour ne pas avoir de regrets par la suite. La FAF est dans son rôle, même si elle aurait dû mieux «travailler» en amont, à savoir avant le déroulement de la rencontre. D’autant que celle-ci s’est jouée à Blida. Il ne fallait rien laisser au hasard pour sécuriser la qualification. Chose qui n’a pas été faite, ou du moins on n’a pas fait assez pour sécuriser une qualification qui nous tendait les bras.

Ali Nezlioui        

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES