26.9 C
New York
lundi, août 15, 2022
AccueilEchos du jourDubaï Andria Zafirakou remporte le prix de «meilleur enseignant du monde»

Dubaï Andria Zafirakou remporte le prix de «meilleur enseignant du monde»

La Britannique Andria Zafirakou, institutrice dans un quartier difficile de Londres, a remporté, ce dimanche, à Dubaï, le prix de «meilleur enseignant du monde», doté d’un million de dollars. «Félicitations à Andria Zafirakou pour avoir remporté le titre de meilleur enseignant du monde, le plus beau métier du monde», a tweeté cheikh Mohammad Ben Rached Al Maktoum, souverain de Dubaï, après avoir remis le prix à la lauréate. Zafirakou figurait parmi 10 finalistes sur 30 000 candidats du monde entier qui se sont présentés à un concours international visant à valoriser le métier d’enseignant.

Elle enseigne à l’école communautaire Alperton (nord de Londres), dans un quartier pauvre et multiethnique, selon les organisateurs. Zafirakou a appris les bases de la plupart des 35 langues parlées dans son école, et peut ainsi communiquer avec ses élèves et leurs parents, qui comptent de nombreux réfugiés. Elles a également imposé une refonte du programme scolaire pour le rendre plus proche de la vie de ses élèves. La cérémonie de remise du prix a été marquée par la présence du champion du monde en titre de Formule 1, le Britannique Lewis Hamilton. Celui-ci a apporté le trophée sur le lieu de la céré- monie à bord d’un bolide de sport escorté par la police de Dubaï. Le concours est organisé pour la 4e fois par la fondation Varkey, basée à Dubaï. Le prix est financé par tranches et exige que le gagnant reste enseignant pendant au moins 5 ans. La fondation a été créée par la famille Varkey, des Indiens installés dans les années 1950 aux Emirats arabes unis, alors protectorat britannique. Ils y ont fait fortune en créant des réseaux d’écoles privées, d’abord destinées aux enfants des expatriés occidentaux ou du sous-continent indien venus dans le Golfe après le boom pétrolier.

Accorder une attention particulière aux enfants

Sa méthode ? Mettre l’accent sur le développement de relations de confiance, respectueuses, honnêtes et affectueuses avec ses élèves, elle souligne aussi l’importance de l’alphabétisation. Elle encourage ses élèves à travailler ensemble, accorde une attention particulière aux besoins et tient à récompenser les comportements positifs. Son approche a conduit à une baisse des comportements violents dans les écoles où généralement, le phénomène est fréquent; elle a inspiré ses collègues à revoir leur façon d’enseigner, de gérer les classes et leur utilisation des sanctions. Hanan Al Hroub partage son point de vue lors de conférences, de réunions et de séminaires de formation des enseignants. Elle enseigne aujourd’hui à Al Bireh en Cisjordanie. Un modèle à suivre Sunny Varkey, l’initiateur de la Fondation portant son nom, a dit espérer voir l’exemple de Hanane Al Hroub «inspirer ceux qui s’apprêtent à embrasser le métier d’enseignant et jeter une lumière forte sur le formidable travail effectué chaque jour par les enseignants à travers la Palestine et le monde».

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES