Eau potable  dans  certaines  communes du Nord de Sétif: « Le  renforcement de l’approvisionnement  se fera à partir de  mai prochain » rassure le ministre

0
738
Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a  donné, hier  dans la wilaya de Sétif, des instructions relatives au  lancement de l’opération de renforcement de l’approvisionnement en eau  potable de certaines communes de la région Nord de cette même wilaya, à  partir de mai prochain.

Au deuxième jour de sa visite de travail dans cette wilaya, le ministre a  souligné, lors de l’inspection des travaux de raccordement de 9 communes de  la région des Hauts-Plateaux, à partir du barrage de Ighil Emda (Bejaia),  « la nécessité de procéder à l’alimentation en eau potable de certaines  communes du Nord de Sétif durant le Ramadan prochain, soit au mois de mai,  en optant pour toutes les mesures susceptibles de faire gagner du temps,  comme le recours aux réservoirs existants jusqu’à la réception des  nouveaux ». M. Necib a également fait état de la nécessité de « relever le défi  consistant à réduire les délais et à démarrer l’opération  d’approvisionnement en eau, même si cela est fait partiellement, une  commune après l’autre », estimant qu’il est important de gérer ce projet,  dont le taux de réalisation total est de 12%, de manière à répondre aux  besoins de la population de la région qui souffre du manque d’eau. « L’Etat a pris la décision de réaliser ce projet en dépit de la crise  économique », a relevé le ministre, soutenant, qu’à partir de maintenant,  « les travaux doivent être menés à une cadence qui permettra au projet de  satisfaire les besoins des citoyens de la région dans les meilleurs  délais ». Il a fixé, en ce sens, la phase du lancement de l’alimentation en eau  potable aux villes des communes de Béni Ourtilane et Ain Legradj au mois de  mai prochain au plus tard, donnant des instructions aux responsables du  projet en vue de respecter ce délai quelles que soient les circonstances. Le ministre a aussi a révélé que la station d’épuration, qu’il considère  comme « le cœur du projet », et les divers équipements « seront prêts et  disponibles », indiquant que « rien ne s’oppose à la concrétisation de cette  opération dans les délais impartis ». Affirmant, par ailleurs, que « toutes les conditions nécessaires sont  requises et qu’il ne reste plus que les travaux de terrain », le ministre  des Ressources en eau a déclaré que « le projet avec tous ses segments  représente une priorité et que l’Etat veille à accompagner ses responsables  et à éradiquer tous les obstacles ». A noter que ce projet qui s’inscrit dans le cadre des grands transferts  d’eau à partie des wilayas de Jijel et de Bejaia vers celle de Sétif, a  trait principalement à la seconde tranche du transfert Ouest ciblant les  communes de Beni Ourtilane, Ain Legradj, Beni Mouhli, Beni Chebana,  Guenzet, Harbil et Guergour dans la wilaya de Sétif, ainsi que Ouled  Dahmane, Tassameurt et Zemoura à Bordj Bou Arreridj. Ce projet a coûté au trésor public plus de 6,432 milliards de dinars pour  un délai d’exécution fixé à 26 mois sur une longueur de 70 608 m, en plus  de la réalisation de 6 réservoirs d’eau d’une capacité totale de 44 000 m3  et de 10 stations de pompage. Le ministre poursuivra sa visite en se rendant dans la wilaya de Bejaia,  où il supervisera dans la commune de Draâ El Kaid, la mise en service du  projet de transfert du barrage d’Ighil Emda vers le barrage d’El Mouane de  Sétif au niveau de la station de pompage SB 1, de même qu’il assistera à  une opération de reboisement avant de retourner à Sétif pour inspecter  plusieurs projets et en inaugurer d’autres.

Baghtoula M