Eddalia : « Le milieu familial est celui qui sied le mieux aux personne âgées »

0
717

 La ministre de la Solidarité nationale, de la  famille et de la condition de la femme, Ghania Eddalia a indiqué, que son secteur s’attelait à la concrétisation du dispositif relatif  à la « médiation sociale pour maintenir les personnes âgées dans leur milieu  familial ».

« Le secteur de la solidarité nationale s’emploie à concrétiser une série  de dispositifs sociaux s’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de la  loi 10-12 relative à la protection des personnes âgées et la politique  nationale de protection des personnes âgées », a fait savoir Mme Eddalia,  lors d’une cérémonie organisée au Foyer pour personnes âgées à Dely Ibrahim  en présence du ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohammed  Aissa.  Elle a cité, à ce propos, « le dispositif de la médiation familiale et  sociale eu égard ses objectifs humanitaire et social imprégnés des valeurs  de l’Islam ».  Cette démarche vise à « maintenir les personnes âgées dans leur milieu  familial comme symboles de sagesse et de bénédiction, et comme mécanisme  social à même de renforcer les liens familiaux et les relations humaines  entre les membres de la famille », a expliqué Mme Eddalia.  La ministre a rappelé, dans ce sens, « les autres dispositifs  d’accompagnement et d’aide à domicile destinés aux personnes âgées  vulnérables socialement ou souffrant de problèmes de santé, ainsi que le  soutien accordé aux descendants de cette catégorie dans le but de maintenir  les personnes âgées dans leur milieu naturel, en l’occurrence la famille ». A cette occasion, la ministre a appelé la société civile, les centres de  recherche et les mosquées à intensifier et coordonner les efforts « pour  l’éradication des fléaux sociaux en mettant en place des programmes de  sensibilisation permettant de répandre les valeurs du prophète (QSSSL) dans  le cadre d’un discours religieux et social modéré imprégné d’amour, de paix  et du vivre-ensemble ». Pour sa part, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs a mis en  exergue les efforts consentis par l’Etat en matière de prise en charge des  franges vulnérables, notamment les personnes âgées, soulignant que ce  travail de solidarité puise ses fondements dans « valeurs de la société  algérienne ». Rappelant l’importance de la célébration du Mawlid dans le but de diffuser  les valeurs de l’amour, la solidarité, et la fraternité, M. Aissa a rappelé  le devoir de « prise en charge des personnes âgées comme stipulé dans le  saint Coran ». Dans le même cadre, la cérémonie a vu la distribution de cadeaux  symboliques aux pensionnaires du Foyer pour personnes âgées de Dely Ibrahim  comptant 70 femmes.

Houda H