Education nationale: Révision de l’enseignement secondaire général et technologique

0
237

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim  Belabed, a annoncé, ce jeudi à Alger, une révision prochainement de l’enseignement secondaire général et technologique  Lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN), consacrée aux questions orales et présidée par M. Brahim Boughali, président de  l’Assemblée, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azzouar, M. Belabed a précisé que l’enseignement secondaire général et technologique est «en cours d’examen et fera l’objet d’une révision prochaine».

En réponse à une question sur la possibilité d’inclure l’intelligence artificielle (IA) comme branche dans l’enseignement secondaire, le ministre a expliqué que cette spécialité était soumise à l’étude par des organismes pédagogiques spécialisés, à l’instar du Conseil national des programmes (CNP). Le CNP «ne recommande pas la pré-orientation, pour éviter tout éventuel effet négatif sur les vœux des élèves», a-t-il précisé, indiquant que son  département recourt à des instances habilitées à examiner de telles propositions sur la base d’approches scientifiques.Inclure l’IA dans l’enseignement secondaire est « précoce » à l’heure actuelle, a souligné le ministre, citant, en revanche, le lycée des mathématiques à Kouba qui s’attèle, lui, à « développer les compétences des élèves en vue d’accéder aux écoles supérieures et de représenter l’Algérie  dans les compétitions scientifiques internationales ». En réponse à une question sur la possibilité d’ouvrir un centre pour les candidats libres au baccalauréat dans la daïra de Taibet (wilaya de  Touggourt), le ministre a affirmé que son secteur « accorde une attention particulière au bon déroulement de l’examen du baccalauréat », soulignant que son secteur « œuvrera à trouver des solutions ». Concernant une question sur le mouvement inter-wilayas des enseignants, et le résultat obtenu par le travail par la liste de wilaya en matière  d’embauche d’enseignants au cours des trois dernières années, M. Belabed a indiqué que son secteur a installé un « comité technique » à cet égard, soulignant qu’une décision sera prise qui inclut « l’introduction d’applications dans le système informatique du ministère afin d’atteindre l’égalité et la transparence» et que «ce problème sera réglé bientôt, mais dans les limites des postes existants afin d’assurer la scolarisation des élèves».

Houda H.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here