26.9 C
New York
vendredi, janvier 21, 2022
AccueilRégionsÉlections du 27 Novembre à l’Est du pays

Élections du 27 Novembre à l’Est du pays

Les partis politiques mettent l’accent sur la jeunesse et les compétences

Le 10e jour de la campagne électorale a été marqué par un regain d’activité des ténors des formations politiques engagées dans la campagne électorale en prévision des locales du 27 Novembre courant, courtisant la frange juvénile en concentrant leurs discours sur la jeunesse et les compétences, ont rapporté, dimanche, les journaux paraissant dans l’Est du pays.

Sous le titre «Les partis mettent le cap sur la jeunesse et les compétences», Le Quotidien de Constantine répercute les déclarations des leaders politiques, lors des meetings animés dans certaines wilayas, dont celles du président du Conseil de la Choura du Mouvement El Bina, Nasreddine Salem Cherif, affirmant, samedi à Oum El Bouaghi, que «la jeunesse représente l’avenir», et qu’il s’agit de lui «redonner confiance dans sa commune, sa wilaya, et dans les institutions de l’Etat». Le même journal relève, dans ce même contexte, les propos du président du MSP, Abderrezak Makri, mettant en exergue, samedi à M’sila, le rôle des prochaines élections qui constituent «une étape permettant d’opérer un développement réel, basé sur la compétence et la bonne gestion des affaires locales». «En Nasr» relaye également les propos de ce même responsable politique, qui a mis l’accent à partir de Sétif sur «la compétence» des candidats du MSP aux élections locales du 27 Novembre courant, conviant en ce sens les autres formations politiques à sélectionner les «meilleurs candidats» afin de pouvoir former des «alliances fortes». La publication répercute aussi les déclarations de Abdelaziz Belaïd, président du Front El Moustakbel qui rappelle, lors d’un meeting tenu, samedi à Batna, les objectifs à l’origine du fondement du parti, notamment «l’édification des institutions de l’Etat et l’investissement dans la jeunesse en leur donnant des opportunités». L’Est Républicain se penche, pour sa part, sur «l’encadrement des bureaux de vote» et la décision de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE), exigeant que «les observateurs des partis ou des listes indépendantes soient électeurs dans les mêmes circonscriptions électorales». L’auteur de l’article évoque ainsi «le refus» des délégués locaux de l’ANIE d’accréditer un grand nombre d’observateurs présentés par des partis et des listes indépendants parce qu’ils n’avaient pas le numéro de carte électorale, arguant que «l’application nationale électronique utilisée pour extraire le document d’accréditation des observateurs dépend du numéro d’enregistrement sur la carte électorale». De son côté, Akher Saâ relaye les déclarations du secrétaire général du Rassemblement national démocratique (RND), Tayeb Zitouni, qui a rappelé lors d’un meeting organisé en prévision des locales du 27 Novembre courant, que «le RND est une force politique au service de l’Algérie et du peuple» et qui lutte entre autres ‘«contre l’argent sale».

Chetih A. / Ag.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES