26.9 C
New York
dimanche, novembre 28, 2021
AccueilSportsEN: Le Burkina Faso met la pression sur les Verts

EN: Le Burkina Faso met la pression sur les Verts

En attendant la liste de Djamel Belmadi qui ne saurait tarder, le sélectionneur du Burkina Faso, Kamou Malo, a dévoilé la sienne, ce jeudi, en prévision des deux derniers matchs éliminatoires de la Coupe du monde au Qatar. Une liste dans laquelle manquent deux joueurs importants.

Il s’agit de Bertrand Traoré (Aston Villa) et Lassina Traoré (Shakhtar Donetsk), tous les deux blessés. Les Etalons récupèrent en revanche le défenseur du Bayer Leverkusen, Edmond Tapsoba, l’homonyme de l’attaquant Abdoul Tapsoba, sociétaire du Standard de Liège et auteur du but égalisateur contre les Verts à Marrakech. C’est l’homme en forme de la sélection burkinabé. Il a inscrit quatre buts lors de ses trois derniers matchs avec son équipe nationale. Le coach des Etalons ne veut pas mettre trop la pression sur son groupe en déclarant que  «le match le plus important est celui contre le Niger car c’est ce match qui nous permettra d’aller en Algérie avec notre destin toujours en main». Ce qui est totalement faux, car les Burkinabés auront impérativement besoin des trois points à Blida pour se qualifier. Une victoire ou même un nul face au Niger le 12 novembre ne changera rien à l’équation. D’autant que les Algériens n’auront en principe aucune peine pour s’imposer devant la modeste équipe de Djibouti, le 12 novembre au Caire, avant le match décisif du 16 novembre au stade Mustapha-Tchaker. Il faut savoir qu’en cas d’égalité l’article 20 du règlement de la compétition stipule dans son alinéa b que c’est «la différence de buts après tous les matchs du groupe» qui départagera les équipes à égalité. Il ne sera pas tenu compte du goal-average particulier. Du coup, les Verts avec leurs +17, contre +8 pour les Étalons, avant les deux dernières journées, termineront vraisemblablement  les éliminatoires avec le meilleur goal-average général. C’est même une certitude. Pour l’équipe nationale, les calculs sont simples : il s’agit de battre le Djibouti et faire au moins match nul contre le Burkina Faso pour passer au 3e tour décisif des barrages. Les Burkinabés, quant à eux, doivent éviter la défaite face au Niger et venir ensuite gagner à Blida dans le fief des Verts. Ils savent que leurs chances de qualification sont minces, mais ils comptent les disputer à fond. Ils essaient de mettre la pression sur les Verts, surtout que ces derniers sont les favoris du groupe. Cependant, la rencontre ne doit pas se dérouler en dehors du rectangle vert. C’est pour cette raison que les Algériens doivent éviter les polémiques stériles et se concentrer sur l’objectif tracé qui doit dicter la voie à suivre en cette période cruciale. Le coach national a d’ailleurs bien fait de programmer le prochain stage des Verts au Caire jusqu’au 12 novembre, date du match contre le Djibouti. Le groupe rentrera ensuite au pays pour préparer sa confrontation capitale face au Burkina Faso. Comme d’habitude, rien n’a été laissé au hasard. Tout a été réglé au moindre détail avant le départ vers le Caire, le 8 novembre. Le coach tiendra, par ailleurs, une conférence de presse ce dimanche à Alger au cours de laquelle il rendra publique sa liste de joueurs concernés par les deux matchs à venir.  A moins qu’il l’annonce la veille…

Ali Nezlioui

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES