26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilSportsEN: Arbitrage : Belmadi en fait-il trop ?

EN: Arbitrage : Belmadi en fait-il trop ?

Il est peut-être temps que la polémique sur l’arbitrage du match Algérie-Cameroun cesse enfin. Il ne sert absolument à rien de remuer le couteau dans la plaie, sachant qu’à présent le dossier est au niveau des instances de la Fifa laquelle va bientôt trancher dans l’affaire

A cet effet, beaucoup d’observateurs estiment que Djamel Belmadi n’avait pas à revenir aussi longuement sur un épisode qui, certes a fait beaucoup de mal à tous les Algériens, mais qui pouvait être exploité par ses détracteurs pour le taxer de mauvais perdant. D’autant que le coach national n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger l’arbitre de la rencontre, Gassama.  «On ne laissera plus jamais un arbitre venir mettre à mal un pays. Je suis obligé de dire que je n’ai pas du tout aimé le lendemain, cet arbitre, confortablement installé à l’aéroport d’Alger dans les salons, boire un café et un mille-feuille. J’ai vidé mon sac contre cet arbitre, je l’ai croisé en Turquie, je lui ai dit la même chose, qui il était. […] Il a enlevé l’espoir de tout un peuple. C’est un haggar», dira-t-il au micro de la chaîne YouTube de la FAF. Des déclarations impétueuses dont l’écho a dépassé de loin nos frontières. Ce qui est devenu un débat stérile sur les réseaux sociaux et dans la presse. D’autant que la partie camerounaise s’est saisie à son tour, de l’affaire pour dénoncer ce qu’elle appelle des «allégations diffamatoires instillées de manière allusive et formulées de façon répétitive par les dirigeants algériens du football». La Fédération camerounaise de football Fecafoot menace du coup de recourir à la Fifa.  «La Fédération camerounaise de football fait part de sa vive préoccupation à la suite des propos tenus le 24 avril 2022 par Monsieur Djamel Belmadi, l’entraîneur-sélectionneur des Fennecs d’Algérie, comme suite au match comptant pour les barrages Zone Afrique de la Coupe du monde Qatar 2022. Elle envisage une procédure légale contre le coach des Verts au niveau de la Fifa», a-t-elle écrit dans un communiqué rendu public ce lundi. Pour notre part, on se demande si on avait besoin d’ouvrir cette nouvelle brèche, au moment où l’équipe nationale avait plus besoin d’essuyer ses larmes pour se relever et aller de l’avant. L’on devrait plutôt se concentrer sur la reconstruction de l’équipe et trouver les moyens de remobiliser la troupe après cette élimination cruelle. Les joueurs en sont très affectés, ils ont besoin de réconfort et non pas de leur rappeler constamment les faits d’un match qu’ils essaient d’oublier pour passer à autre chose. Il est vrai que l’on nourrissait beaucoup d’ambitions pour aller au Mondial, mais cela n’a pu se faire. Ce n’est pas pour autant la fin du monde. Ce n’est pas non plus la première fois qu’on va rater cet événement. Le plus important à présent est de tourner la page tout en retenant les leçons du passé…Toutes les leçons.

Ali Nezlioui 

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES