26.9 C
New York
dimanche, août 14, 2022
AccueilSportsEN: Belmadi : «Il n’y a pas de cas Mahrez»

EN: Belmadi : «Il n’y a pas de cas Mahrez»

Attendue avec une certaine curiosité, la conférence de presse animée, hier, par le coach national au niveau du CTN de Sidi Moussa, n’est pas sortie de l’ordinaire.

Elle s’est déroulée dans le même ton et atmosphère habituels avec un Djamel Belmadi toujours aussi direct et un tantinet méfiant et réprobateur vis-à-vis des gens de la presse. Il y a des réflexes qu’on ne change pas, bien que le contexte n’est plus le même dans la mesure où le coach n’est pas vraiment en position de force, suite à la débâcle de la Coupe du monde. Il sait néanmoins qu’il a toujours le soutien indéfectible de la majorité des supporters de l’équipe nationale, ce qui lui donne de l’autorité, mais aussi la condescendance qui est la sienne aujourd’hui. Encore une fois, les journalistes en ont eu pour leur grade, le coach des Verts leur reprochant de ne pas avoir soutenu ou peu l’équipe nationale dans le cas de l’arbitre Gassama. Visiblement, l’élimination des Verts face au Cameroun ne passe toujours pas chez Belmadi. D’ailleurs, il l’a reconnu en conférence de presse en confiant que «les joueurs et (lui-même) garderont toute (leur) vie cette douleur».  Mais il faudra bien avancer du moment qu’il a accepté de poursuivre sa mission à la tête de la sélection. Dans ce registre, il a clairement parlé de renouveau et d’une «colère» qui va lui permettre de repartir. Il compte ainsi transformer cette immense frustration en rage de vaincre pour reprendre une revanche sur le sort. Le nouveau chantier est déjà entamé avec la sélection de sept nouveaux éléments qui vont vraisemblablement apporter du sang neuf à l’équipe. 

«Pour les nouveaux joueurs, Ils ont mérité leur convocation en équipe nationale et on va faire en sorte qu’ils s’adaptent le plus rapidement possible dans le groupe», a-t-il indiqué. Il a néanmoins précisé que les portes de l’équipe nationale restent ouvertes à tout le monde, même pour ceux qui ont été écartés pour ce stage. «Tout ceux qui sont compétitifs, la porte de l’équipe nationale est ouverte», a-t-il précisé. Tant qu’un joueur n’aurait pas demandé à être exempté, il est toujours sélectionnable. Cela nous amène à parler du cas Andy Delort que l’on croyait définitivement perdu pour l’équipe nationale.

Il semble que le coach national ait changé d’avis sur le sujet. Il n’est plus catégorique sur la question de son exclusion du groupe. «Maintenant, d’autres éléments sont apparus. Il aura lui aussi à dire des choses en temps et en heure voulus. L’équipe nationale n’appartient pas à Djamel Belmadi», dira-t-il. Il se peut du coup que le baroudeur niçois soit de retour en sélection lors du prochain stage des Verts au mois de septembre prochain. C’est du moins ce qu’on a compris de l’intervention du coach à ce propos. L’autre sujet polémique qui a tourné autour de l’absence de Riyad Mahrez au stade de l’EN, Belmadi a tenu à défendre son joueur. Pour lui, il n’y a pas de cas Mahrez. «Nous avons  reçu un rapport médical de Manchester City, avec un secret médical qu’il faut respecter. S’il est blessé, il va là où il veut en vacances. Il était prêt à venir pour prouver sa bonne foi, mais j’ai refusé. Je n’ai jamais demandé à un joueur de venir pour qu’on vérifie sa santé, il y a un lien de confiance qu’il faut respecter», a-t-il expliqué fermant ainsi définitivement ce dossier.

Ali Nezlioui  

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES