26.9 C
New York
dimanche, août 14, 2022
AccueilSportsEN: La nouvelle vague arrive

EN: La nouvelle vague arrive

Qui dit nouveau départ, dit forcément nouveaux visages. Si Djamel Belmadi ne veut pas chambouler son effectif trop brutalement, il a néanmoins apporté du sang neuf à sa liste, prémices du grand chantier qui l’attend pour relancer une équipe atteinte au plus haut point, après son élimination cruelle de la Coupe du monde.

Elle aura du mal à s’en remettre et seul le temps pourra l’aider à effacer les stigmates de cette immense déconvenue. En attendant, il va falloir panser les plaies et faire le dos rond pour rebâtir une équipe performante et conquérante à l’image de celle qui a enchanté les Algériens pendant plus de deux ans. Cette équipe se fera certainement avec de nouveaux joueurs dont certains ont vécu dans l’ombre des cadres des Verts alors que d’autres découvriront le groupe au fur et à mesure. Même s’il ne nous a pas vraiment surpris, Belmadi a néanmoins le courage de convoquer des joueurs comme Ryad Benayad de l’ES Sétif et Billel Omrani qui évolue dans le méconnu championnat roumain. Une manière de rappeler que les portes de l’équipe nationale restent ouvertes à tous ceux qui peuvent apporter leur pierre à l’édifice.  En plus de ces deux néophytes, il a également fait appel à des joueurs dont les noms ont été déjà évoqués du côté de la sélection. Mais à l’époque, ils ne pouvaient pas être appelés pour diverses raisons. On pense notamment au gardien Anthony Mandrea (SCO Angers, France), le latéral droit Akim Zedadka (Clermont Foot 63) et le latéral gauche Yanis Hamache (Boavista FC, Portugal).

Le coach a jugé que c’est le bon moment de les appeler en sélection. Tout comme le milieu de terrain Abdelkahar Kadri (KV Courtrai, Belgique), et l’attaquant Billal Brahimi (OGC Nice, France). Des éléments qui feront probablement partie de la nouvelle vague des Verts aux côtés des Adem Zorgane, Hicham Boudaoui, Ahmad Touba ou Mohamed El Amine Amoura. Quand on sait que pratiquement tous les tauliers de l’équipe nationale ont dépassé la trentaine, leur temps en sélection est désormais compté, même si leur présence en ce moment est primordiale. D’ailleurs, on ne pense pas que Belmadi ait l’intention de se passer de leurs services actuellement. Pour les matchs contre l’Ouganda, le 4 juin, et la Tanzanie, le 8 juin prochain, l’on devrait retrouver sur le terrain la même ossature que le coach a l’habitude d’aligner, même si pour ces rendez-vous il ne peut pas compter sur les services de son capitaine, Riyad Mahrez. Peut-être un mal pour un bien, puisque ça lui permettra de tester un autre joueur à son poste. Il aura le choix entre Rachid Ghezzal et le revenant Adem Ounas. Pour le reste, il devrait de nouveau s’appuyer sur le métier et l’expérience des Youcef Belaïli, Ramy Bensebaïni, Aïssa Mandi, Raïs M’Bolhi, Islam Slimani et Ismaël Bennacer.

Des cadres avec lesquels il faudra compter. Du moins pour le moment.

Ali Nezlioui 

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES