EN: Les Verts à l’heure du Niger

0
176

Changement de domiciliation, changement d’horaire. Visiblement tous les moyens sont bons pour tenter de perturber la préparation des Verts en prévision de leur match retour contre le Niger, programmé finalement pour le 12 octobre au stade du Général Seyni-Kountché, de Niamey à 17h.

Il faut savoir que c’est la troisième fois que la Fifa change l’heure du match. Annoncé d’abord à 14h, il a été ensuite modifié pour le programmer à 21h. Finalement, la rencontre est fixée à 17h, comme le confirme la FAF sur son site officiel. «Dans une ultime correspondance, la FIFA a opéré un autre changement concernant l’horaire du match Niger-Algérie comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA-Qatar 2022 prévu le mardi 12 octobre 2021 au stade du Général Seyni-Kountché, de Niamey. Le gouvernement du Niger n’autorisant pas d’événements en soirée dû à des restrictions sécuritaires, la FIFA a été dans l’obligation de fixer finalement la rencontre à 16h00 GMT (17h00 heure locale et heure algérienne), a-t-elle précisé. C’est un détail, mais le staff technique de l’équipe nationale aurait souhaité que la rencontre se déroule en nocturne, où il fait moins chaud dans la capitale du Niger. Cela dit, jouer à 17 h, c’est mieux qu’à 14h, où la chaleur est pratiquement insupportable. La température maximale en cette période à Niamey avoisine les 37°. Un facteur qui pourrait influer sur le rendement des joueurs, même s’ils en ont vu d’autres. Ce qui nous entraîne à évoquer la composante de l’équipe en prévision de la double confrontation contre le Niger au mois d’octobre. Deux rencontres importantes pour ne pas dire capitales pour la suite des éliminatoires de la Coupe du Monde. Djamel doit-il remodeler son onze, suite à la timide prestation des Verts face au Burkina Faso à Marrakech ? De nombreux observateurs l’espèrent. Ils pensent que des changements sont nécessaires dans l’équipe, alors que certains joueurs ont besoin d’être secoués afin de retrouver leur grinta et l’état d’esprit qui leur a cruellement fait défaut face aux Etalons, notamment en seconde période. D’autant que les solutions de rechange existent pratiquement à tous les postes. D’autant que certains cadres ne sont pas au mieux de leur forme actuellement. L’on pense notamment à Bennacer, Bensebaïni ou encore Mandi. Il ne s’agit pas de changer l’ossature de l’équipe, ce serait suicidaire. Mais lui apporter quelques retouches semble approprié avant d’affronter les Nigériens. Certains joueurs comme Delort, Boudaoui ou Ghezzal méritent leurs chances. Ce qui va créer une émulation au sein du groupe qui a tendance à dormir sur ses lauriers. Il s’agit surtout d’aligner les joueurs les plus en forme du moment et ne pas compter toujours sur les mêmes pour faire la différence. Il va sans dire que le dernier mot revient au sélectionneur. C’est lui qui connaît le mieux son groupe et ses possibilités. Il a en tout cas l’embarras du choix pour composer son équipe face à un adversaire dont il faudra se méfier.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here