Environnement: Djerad en appelle à une prise de conscience pour la préservation de la biodiversité

0
294

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, en a appelé hie à une prise de conscience pour la préservation de la biodiversité et la valorisation de l’environnement et des ressources hydriques.» 

Nous faisons tous partie de la solution…Pour la préservation de la biodiversité, une prise de conscience s’impose. Apprenons à nos enfants à valoriser l’environnement et les ressources hydriques dont Allah nous a gratifiés», a tweeté M. Djerad.

« La biodiversité n’est pas un slogan mais la solution aux problématiques de la sécurité alimentaire, du climat et de la santé, et la perte de cette diversité est une menace pour notre existence. Combattons les ennemis de la nature par les idées, la plume et les actes », a ajouté le Premier ministre. L’Algérie a célébré samedi, à l’instar des autres pays, la Journée internationale de la biodiversité sous le thème «Nous faisons partie de la solution», dans le prolongement des efforts déployés en 2020 à travers le thème «Nos solutions sont dans la nature». À cette occasion, le ministère de l’Environnement a organisé des actions de sensibilisation et d’information à travers le territoire national, et ce, par la mobilisation de ses directions de wilaya, les maisons de l’environnement, ainsi que l’ensemble des organismes sous sa tutelle, a indiqué un communiqué du ministère.

La situation actuelle à l’échelle planétaire montre que la diminution des activités humaines a un impact positif sur l’environne[1]ment, d’où la nécessité pour nous de penser aux moyens de tirer avantage de cette épreuve (Covid-19) et d’affirmer que la protection de l’environnement et de la biodiversité n’est pas un luxe mais un élément clé à intégrer dans notre réflexion et notre quotidien», a insisté le ministère. À travers le Projet APA (accès et partage des avantages), lancé sous l’égide du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds mondial pour l’environnement, l’Algérie œuvre pour le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques conformément à la Convention sur la diversité biologique et son protocole de Nagoya.

La Loi de finances 2020 avait créé l’Observatoire national de la biodiversité (ONB) en tant que mécanisme à même de préserver le capital naturel et la biodiversité de l’Algérie. À travers la Stratégie sur la biodiversité 2016-2030 (la biodiversité pour le développement socio-économique durable et l’adaptation au change[1]ment climatique», le ministère œuvre à inscrire la biodiversité dans les stratégies et plans d’action des différents secteurs (Energie, Industrie, Agriculture, Pêche, Tourisme, etc.).Cette stratégie sur la biodiversité repose notamment sur l’adaptation du cadre institutionnel, le développement, le partage et la valorisation des connaissances pour un développement durable global, la préservation du capital naturel de l’Algérie, la valorisation de la biodiversité pour une économie verte et l’investissement dans les écosystème à forte valeur ajoutée, notamment ceux contribuant à la création d’emplois permanents et permettant de réduire les importations.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here