Espagne: une marée humaine de migrants afflue vers Ceuta en provenance du Maroc

0
764

Des migrants, dont un grand nombre d’enfants, continuaient d’entrer mardi dans l’enclave espagnole de Ceuta en provenance du Maroc, au lendemain de l’afflux record de 6.000 personnes en une seule journée, selon plusieurs médias.

Les arrivées se poursuivent, « mais à un rythme inférieur à hier (lundi) », a confirmé à l’AFP le ministère espagnol de l’Intérieur, sans fournir de chiffres précis. Selon un photographe de l’AFP côté marocain et les images de la télévision publique espagnole, des migrants continuaient à arriver à la nage ou à pied le long de la mer, malgré le déploiement de blindés et de renforts des forces de l’ordre côté espagnol. Face à cet afflux, l’Espagne a renforcé les effectifs de la garde civile et de la police nationale dans la zone avec 200 agents supplémentaires. Les autorités ont également habilité un stade de Ceuta pour « y transférer les Marocains adultes qui se trouvent dans la rue en vue de procéder ensuite à leur expulsion », a précisé dans la nuit la préfecture de Ceuta.

Dans le même temps, à quelques 400 kilomètres à l’est de Ceuta, 86 migrants originaires d’Afrique subsaharienne sont parvenus à entrer mardi matin à Melilla, l’autre enclave espagnole, depuis le Maroc, sur un total de « plus de 300 » qui ont tenté le passage, selon les autorités. Ceuta et Melilla constituent les seules frontières terrestres de l’Union européenne avec l’Afrique. Les autorités espagnoles ont confirmé que le nombre de migrants entrés lundi à Ceuta constituait un « record » pour l’Espagne sur une période de 24 heures. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, qui a annulé un voyage à Paris en raison de la gravité de la situation, a affirmé que sa « priorité » était de « ramener la normalité à Ceuta » et a promis « la plus grande fermeté » de la part du gouvernement « pour assurer (la) sécurité » des habitants de Ceuta, une des deux enclaves espagnoles situées sur la côte marocaine.

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a annoncé pour sa part mardi qu’environ 6000 migrants étaient entrés illégalement dans l’enclave lundi. Il a indiqué que l’Espagne en avait déjà renvoyé 2700 au Maroc et continuait ces renvois. La commissaire européenne Ylva Johansson a jugé « inquiétant » cet afflux de migrants et appelé le Maroc à empêcher les « départs irréguliers » depuis son territoire. Lundi, un homme s’est noyé alors qu’il tentait de rallier l’enclave par la mer, selon la préfecture de Ceuta.