Face aux menaces qui pèsent sur le pays: Le peuple algérien appelé à se mobiliser autour de l’ANP et des autres corps de sécurité

0
1127
Photo L'Echo d'Algérie@
Face aux menaces qui pèsent sur le pays et les différents défis auxquels il est exposé, le peuple algérien est appelé, une fois de plus, à se mobiliser autour de l’ANP et des autres corps de sécurité pour mettre en échec les tentatives de déstabilisation tant internes qu’externes visant la stabilité du pays et son unité nationale.
Cet appel a été réaffirmé hier par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire, Noureddine Bedoui, qui, tout en affirmant que l’Algérie est déterminée à éradiquer le phénomène du terrorisme étranger à la société algérienne, a exhorté le peuple algérien à se mobiliser autour de l’ANP et des autres corps de sécurité pour faire face à ces défis et menaces. Ainsi, le peuple algérien est plus que jamais appelé à se serrer les coudes en vue de préserver son unité nationale et la stabilité de son pays.
Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à dire que la cohésion nationale et la fortification du front interne constituent la soupape de sécurité pour l’Algérie.
M. Bedoui a exhorté également à œuvrer à la promotion du civisme et du sens politique et à faire de la sécurité et de la stabilité l’objectif unique et primordial, en tant que condition essentielle du développement. Au passage, il a exprimé sa gratitude et sa reconnaissance aux services de sécurité pour les efforts déployés en matière de préservation de la sécurité et de la stabilité du pays.
Pour leur part, de nombreux acteurs politiques estiment que la voie du dialogue et de la convergence d’opinions sur les objectifs et les priorités restent seuls susceptibles de protéger l’Algérie et d’enrichir la démocratie participative. Ils ont relevé, à cet égard, que l’Algérie a œuvré depuis plus d’une décennie, à vaincre un lourd héritage de toute une décade de ruine terroriste au moment où la majeure partie du monde demeurait spectatrice, sinon silencieuse. L’Algérie était bel et bien au bord du précipice et, faut-il rappeler que toutes les fois où les feux destructeurs du terrorisme frappent la région et d’autres régions du monde que le salut de l’Algérie a trouvé son origine dans la réconciliation nationale initiée par la président de la République avec conviction et courage et une vision éclairée des enjeux réels dont est témoin le monde actuel.
Le peuple algérien est appelé ainsi à prendre conscience des véritables menaces qui visent le pays et qui ciblent sa stabilité et l’affaiblissement de son système de défense et de sa sécurité nationale. Ce constat, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, l’avait si bien relevé récemment en exhortant le peuple à renforcer son front intérieur, mais aussi et surtout à la préservation de l’unité nationale, qui constitue un véritable rempart contre toutes ces tentatives de déstabilisation.
Pour le chef de l’Etat, ces tentatives visent à semer la culture du doute et à pousser les populations à « nuire à l’Etat de leur pays ». Le peuple algérien, forgé par les expériences et les épreuves douloureuses qu’il endurées, est aujourd’hui conscient des dangers qui pèsent sur le pays et de ce fait, il n’hésitera pas à se dresser contre toute velléité d’atteinte à son unité et à ses constantes et n’hésitera pas à repousser toute menace sur sa sécurité et sa stabilité. En dépit de toutes ces épreuves, le peuple algérien est capable de surmonter toutes les difficultés qui peuvent survenir au cours de son parcours vers le progrès et le bien-être. C’est dans ce sens qu’ont abondé des partis politique qui ont relevé l’impérative nécessité de renforcer le front interne pour défendre la souveraineté nationale et déjouer les tentatives d’atteinte à la sécurité de l’Algérie. Cela passe inévitablement par une véritable prise en charge des problèmes sociales et des préoccupations soulevées par les populations.
Tout en dénonçant les énormes pressions exercées sur l’Algérie pour l’obliger à revenir sur ses décisions souveraines, Ils ont estimé qu’après avoir échoué à l’entraîner dans le marécage du «printemps arabe», ces mêmes parties tentent aujourd’hui d’impliquer l’Armée nationale populaire dans les crises que traversent les pays voisins.
Ils considèrent que si l’Algérie est aujourd’hui un pays stable, le mérite revient à la mobilisation du peuple algérien et à la politique de réconciliation nationale initiée par le président de la République.