26.9 C
New York
jeudi, octobre 6, 2022
AccueilCultureFestival de la musique et de la chanson citadine : Totale symbiose...

Festival de la musique et de la chanson citadine : Totale symbiose du public avec le madih et le malouf

L’artiste Salim Fergani a réussi la nuit de dimanche à lundi à ravir par son madih et noubate malouf le public en cette seconde soirée du Festival national de la musique et de la chanson citadine (FNMCC) de la ville d’Annaba. 

Salim Fergani a entamé son concert par des poèmes de madih à la gloire du Prophète de l’Islam avant d’enchaîner par des noubate du malouf constantinois suscitant à chaque fois les applaudissements nourris de l’assistance composée essentiellement de familles. « Cette soirée a été magique. Les morceaux de madih ont été délicieusement interprétés par le chanteur », a affirmé tout conquis un spectateur accompagné de ses petits-fils au sortir de la salle du théâtre régional Azzedine Medjoubi. L’orchestre chaâbi d’Annaba a animé la seconde partie du concert avec les jeunes chanteurs annabis Abdelaziz Baba Aïssa, Nadjib Hamdi et Abdelhak Derdar qui ont repris certains des tubes des grands ténors de la chanson chaâbie authentique. Cette 12ème  édition du festival national de la musique et de la chanson citadines se poursuit jusqu’à jeudi prochain avec des concerts de musiques hawzi, malouf, chaâbi, kabyle et moderne. Organisé par la direction de la culture et le théâtre régional d’Annaba, cette manifestation est animée par huit associations artistiques et 20 chanteurs et chanteuses d’Alger, d’Annaba, Constantine, Béjaïa, Tlemcen et de Tizi Ouzou, ainsi que d’autres artistes de Tunisie.

 

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES