FMI: «L’horizon s’est obscurci» sur l’économie, constate Kristalina Georgieva à Davos

0
299

«L’horizon s’est obscurci» sur l’économie mondiale, a constaté, lundi, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Kristalina Georgieva au cours d’une conférence à Davos, excluant toutefois un risque de récession mondiale.

«L’année sera dure», a prévenu la dirigeante lors de ce panel portant sur les perspectives économiques mondiales, et au moment où l’ampleur des tensions géopolitiques est «très incertaine». «Nous connaissons un choc sur le prix des matières premières, et particulièrement sur les prix alimentaires» qui connaissent une flambée historique, a affirmé la directrice générale. L’institution de Washington a abaissé en avril sa prévision de croissance mondiale à 3,6% cette année, en recul de 0,8 point par rapport aux précédentes anticipations. Depuis ces prévisions, «l’horizon s’est obscurci» et aux tensions géopolitiques se sont ajoutés les conséquences économiques des confinements en Chine ainsi que le resserrement plus marqué de la politique monétaire dans de nombreux pays, dont les Etats-Unis, face à une inflation élevée. Toutefois, une récession n’est pas à l’horizon «pour l’instant, mais cela ne signifie pas qu’il n’en est pas question», a déclaré Mme Georgieva, en réponse à une question portant sur les risques de récession au sein des pays développés. S’agissant des risques de récession à l’échelle mondiale, la dirigeante les a exclus, tout en déclarant que «nous verrons des récessions dans certains pays qui ne se sont pas remis de la crise de la Covid-19, sont très dépendants de l’importation de biens alimentaires, et présentent déjà des fragilités».

N. I.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here