26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilMondeGuerre en Ukraine: Guterres appelle à un cessez-le-feu rapide

Guerre en Ukraine: Guterres appelle à un cessez-le-feu rapide

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a plaidé, mardi à Moscou, pour un cessez-le-feu en Ukraine «dans les plus brefs délais».

«Ce qui nous intéresse beaucoup, c’est de trouver les moyens de créer les conditions pour un dialogue efficace, créer les conditions pour un cessez-le-feu dans les plus brefs délais», a déclaré M. Guterres avant des discussions avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov. Après son entretien avec Lavrov, M. Guterres devrait être reçu par le Président Vladimir Poutine. Après Moscou, il doit se rendre à Kiev, pour y rencontrer, notamment le Président Volodymyr Zelensky. Avant de se rendre en Russie, M. Guterres était à Ankara où il a rencontré le Président Recep Tayyip Erdogan qui a souligné que toutes les parties concernées devaient soutenir le processus d’Istanbul afin de trouver une solution au conflit en Ukraine, où la Russie mène depuis deux mois une opération militaire. Pour sa part, M. Guterres a exprimé «son soutien aux efforts diplomatiques actuels de la Turquie» pour trouver une solution au conflit, selon un communiqué de l’ONU.

Erdogan souligne l’importance du processus d’Istanbul pour une solution au conflit en Ukraine Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a souligné, lundi soir, lors de sa rencontre avec le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, que toutes les parties concernées devaient soutenir le processus d’Istanbul afin de trouver une solution au conflit en Ukraine, a indiqué la présidence turque. M. Guterres a rencontré M. Erdogan à Ankara, la capitale turque, avant de se rendre à Moscou et à Kiev pour des pourparlers sur la situation en Ukraine où la Russie mène depuis deux mois une opération militaire. Le président turc a souligné que le processus d’Istanbul, qui «reste la voie la plus crédible pour parvenir à la paix», devait être soutenu par tous, a indiqué son bureau à l’issue de la rencontre. Pour sa part, M. Guterres a exprimé «son soutien aux efforts diplomatiques actuels de la Turquie» pour trouver une solution au conflit», a indiqué l’ONU dans un communiqué. M. Guterres est attendu, ce mardi à Moscou, puis doit se rendre à Kiev pour parler de la situation en Ukraine.

L’Allemagne autorise la livraison de blindés L’Allemagne va autoriser la livraison à l’Ukraine de blindés de type «Guepard», a annoncé la ministre de la Défense, ce qui constitue un tournant majeur dans la politique prudente suivie jusqu’ici par Berlin dans son soutien militaire à Kiev. Droit nucléaire L’AIEA ouvre sa première conférence internationa le,sur le droit nucléaire L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a ouvert, lundi à Vienne, sa première conférence internationale sur le droit nucléaire. Selon un communiqué de l’agence, des avocats, des représentants d’autorités nationales, d’organisations internationales, de l’industrie nucléaire et de la société civile de 127 pays participent à la première «Conférence internationale sur le droit nucléaire : le débat mondial» de l’AIEA pour discuter des questions et tendances émergentes du droit nucléaire et des cadres juridiques applicables. Le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, a souligné dans son discours d’ouverture de la conférence que le droit nucléaire «n’est pas seulement une question de comportement et de respect de concepts et de principes de droit très importants, mais également motivé par le développement technologique», ajoutant que l’énergie nucléaire, «une force pour le plus grand bien», peut en même temps «poser des défis qui doivent être résolus». De son côté, Dong Baotong, vice-président de l’Autorité chinoise de l’énergie atomique, a noté lors d’un forum en marge de la conférence que la Chine a mis en place un système juridique nucléaire ces dernières années et est en train de formuler une loi sur l’énergie atomique pour protéger son développement et son utilisation pacifiques. Il a ajouté que la Chine était prête à partager avec d’autres pays son expérience dans le développement et la législation du secteur de l’Énergie nucléaire civile. La conférence de l’AIEA, qui comprend des forums, des expositions et d’autres réunions parallèles, se poursuivra jusqu’à vendredi.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES