26.9 C
New York
mardi, juillet 5, 2022
AccueilMondeGuerre en Ukraine: Marioupol se prépare à «une ultime bataille», 44 000...

Guerre en Ukraine: Marioupol se prépare à «une ultime bataille», 44 000 personnes ont fui le pays

Dans cette ville portuaire assiégée et bombardée depuis les premiers jours de la guerre.

L’armée ukrainienne assure, lundi 11 avril, se préparer à «une ultime bataille» dans le port dévasté de Marioupol, assiégé par l’armée russe depuis plus de quarante jours. «Aujourd’hui sera probablement l’ultime bataille car nos munitions s’épuisent. (…) Ce sera la mort pour certains d’entre nous et la captivité pour les autres», a écrit sur Facebook la 36e brigade de la marine nationale, qui fait partie des forces armées ukrainiennes. Suivez notre direct. Des «dizaines de milliers de morts» à Marioupol. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky estime que des «dizaines de milliers» de personnes ont été tuées à Marioupol, ville d’un demi-million d’habitants.

S’adressant à l’Assemblée nationale de Corée du Sud, il a demandé une assistance militaire. Vers de nouvelles sanctions ? Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne vont discuter d’un sixième paquet de sanctions contre Moscou, ce lundi. L’arrêt des achats de pétrole et de gaz à la Russie, en revanche, divise les Vingt-Sept. Offensive russe en cours dans le Donbass. Après le bombardement de Kramatorsk, de nombreux habitants refusent de fuir malgré la peur. «Le plus dur, c’est de prendre la décision de quitter la ville au bon moment, car si je reste et que les Russes arrivent, je risque d’être exécuté ou arrêté», explique le maire Alexandre Goncharenko à franceinfo. Société générale fait ses valises. La banque française a annoncé «cesser ses activités» en Russie et va céder la totalité de sa participation dans Rosbank, poids lourd du secteur bancaire russe, ainsi que ses filiales d’assurance dans le pays.

Le chancelier autrichien rencontrera Poutine à MoscounLe chancelier autrichien, Karl Nehammer s’est  rendu, lundi à Moscou, pour y rencontrer le président russe Vladimir Poutine, a fait savoir, dimanche, la chancellerie. Ce déplacement intervient dans la foulée de la visite du dirigeant autrichien en Ukraine, samedi, lors de laquelle il s’est entretenu avec le président ukrainien Volodimir Zelensky. «J’ai l’intention de tout faire pour que des mesures soient prises en faveur de la paix», tout en reconnaissant que les chances d’y parvenir sont minces», a déclaré M. Nehammer à la presse. Le voyage à Moscou est «une mission à risque», a-t-il reconnu, mais une «fenêtre de dialogue» s’est présentée, a-t-il ajouté, estimant que «la diplomatie personnelle» est de mise.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES