26.9 C
New York
mardi, juillet 5, 2022
AccueilMondeGuerre en Ukraine: Plus de cinq millions d’Ukrainiens ont fui le pays,...

Guerre en Ukraine: Plus de cinq millions d’Ukrainiens ont fui le pays, alors que des frappes russes atteignent Kiev

Plus de cinq millions de personnes ont fui l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe le 24 février, selon les chiffres du Haut Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), vendredi.

Le HCR recensait exactement 4 796 245 réfugiés, vendredi. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), environ 215 000 non ukrainiens ont également fui l’Ukraine. Hier soir, le croiseur russe Moskva, endommagé quelques heures plus tôt, a coulé, a annoncé le ministère russe de la Défense. Le Pentagone a déclaré que cette nouvelle était un «coup dur» pour la flotte russe en mer Noire. La Russie a accusé, jeudi, l’Ukraine, d’avoir bombardé deux villages russes frontaliers, dont un avec des hélicoptères, et d’avoir fait huit blessés. L’Ukraine a démenti. Le ministère russe de la Défense a annoncé que «des unités d’artillerie» avaient frappé une unité ukrainienne à Popasna, donnant un bilan de «plus de 120 membres du personnel de l’unité» tués et «onze véhicules blindés» détruits. Des chiffres toujours impossibles à vérifier. Popasna est un verrou stratégique situé à moins de 4 km de limite du Donbass, dont une partie est contrôlée depuis 2014 par des séparatistes prorusses. Si cette ville tombe, ce sera une brèche ouverte par les Russes pour remonter à 50 km vers le nord-ouest, et atteindre les cités jumelles de Slaviansk et de Kramatorsk, capitale de fait de l’Est contrôlé par Kiev. A une cinquantaine de kilomètres au nord de ces deux villes, les Russes ont déjà pris Izioum et sont aux portes de Severodonetsk. Comme à Popasna, ces localités ont été la cible d’intenses bombardements russes. Par  ailleurs, une adhésion à l’Otan de la Suède et de la Finlande aurait des conséquences pour ces pays et la sécurité européenne, a mis en garde, vendredi, le ministère russe des Affaires étrangères. Ces pays «doivent comprendre les conséquences d’une telle mesure pour nos relations bilatérales et pour l’architecture sécuritaire européenne dans son ensemble», a déclaré la porte-parole du ministère, Maria Zakharova, dans un communiqué.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES