Habitat: L’efficacité énergétique, une priorité pour le secteur

0
221

La question de l’efficacité énergétique constitue une priorité pour le secteur de l’habitat, a indiqué, ce dimanche à Alger, le directeur général de la construction et des moyens de réalisation au ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Rédha Bouarioua.

Animant un point de presse à l’occasion de l’inauguration de la 24e édition du Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics -Batimatec 2022- qu’il a supervisés, comme représentant du ministre du secteur, M. Bouarioua a précisé que l’efficacité énergétique était inscrite dans le plan d’action du ministère. Des projets de recherche sont déjà en cours en plus de l’isolation des toitures et des enveloppes qui est déjà assurée dans les bâtiments, a-t-il détaillé, tout en soulignant les démarches entreprises par le ministère visant à aller «progressivement» vers le recours aux énergies renouvelables dans le secteur du bâtiment, notamment pour l’éclairage des sites en utilisant des panneaux photovoltaïques. La tutelle prévoit, en outre, l’isolation d’un nombre «important» de logements, avec une première expérience, sur un projet pilote lancé avec l’Agence nationale pour la promotion et la rationalisation de l’utilisation de l’énergie (Aprue), en attendant la concrétisation d’autres projets d’isolation thermiques dans le bâtiment, a fait savoir M. Bouarioua. Il n’a pas manqué de souligne que le secteur «dispose d’une réglementation thermique» et, «tous les projets» doivent répondre aux exigences de ce document technique et réglementaire, a-t-il affirmé. Ces exigences peuvent être atteintes à travers l’utilisation et le recours à des solutions et des matériaux innovants, dont certains ont été présentés lors de ce salon, a-t-il estimé. Cette démarche ne va pas concerner uniquement les nouvelles constructions, puisque le ministère travaille, également, sur «la réhabilitation thermique» du bâti existant, a expliqué le responsable. M. Bouarioua a insisté sur le fait que la priorité sera accordée au produit national dans la réalisation de tous les projets, un produit qui répond, selon lui, aux normes de qualité assurant la durabilité du bâti et la sécurité de ses occupants.

Les entreprises turques, partenaires du secteur et de l’Algérie Répondant à une question concernant le rôle des entreprises turques dans le secteur du bâtiment en Algérie, le cadre du ministère a fait savoir que ces entreprises sont présentes en Algérie depuis plusieurs années et «elles ont contribué et contribuent à l’effort national en matière de réalisation de logements». M. Bouarioua a expliqué que ces entreprises ont une part «importante» dans les projets de construction qu’elles ont décrochés à travers leur participation à des appels d’offres, tout en les considérant comme «des partenaires du secteur et de l’Algérie». À noter que le Batimatec 2022, organisé sous le haut patronage du ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, représente pratiquement tous les segments de la construction, sur une superficie d’environ 25 000 m2, et devrait accueillir quelque 200 000 visiteurs, selon les organisateurs. Dans le cadre de cette 24e édition, un programme d’animation autour de diverses thématiques a été établi, notamment une conférence sur «la thermique du bâtiment», assurée par un panel constitué d’experts du ministère, l’Organisme national de contrôle technique de la construction (CTC) et le Centre national d’études et recherches intégrées du bâtiment (Cnerib). En outre, des ateliers d’animations, de démonstrations et de sensibilisation seront organisés quotidiennement au profit du grand public et des professionnels, au niveau des différents stands des exposants. Un espace dédié spécialement à la sensibilisation des professionnels du bâtiment aux problèmes de l’accessibilité des personnes en situation d’handicap est prévu, également, sur le stand HandiAccess situé au niveau de l’exposition en plein air.

En marge de cet événement, les organisateurs prévoient la tenue de la 11e édition du concours des jeunes architectes «La charrette d’Or», sponsorisé par le groupe public GICA, et qui sera axé sur la thématique: «Soixantenaire de la liberté, architecture, urbanisme et mémoire». Il s’agira pour les candidats finalistes de présenter trois projets qui seront soumis à délibération des membres du jury en vue de la remise des trophées et médailles pour les lauréats.

Ali N’taza /Ag.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here