Industrie  pétrolière:  La Libye sollicite des capitaux chinois 

0
396

 

Une délégation de la société publique libyenne  du pétrole (NOC) s’est rendue en Chine pour rencontrer des responsables des  sociétés publiques locales du pétrole et de certaines compagnies du secteur privé, afin de négocier l’arrivée de nouveaux capitaux chinois dans toute  la chaîne de valeur pétrolière.

Plus précisément, la NOC est à la recherche de nouvelles coopérations, en matière d’exploration, de développement de services pétroliers et de  commerce du brut libyen. Dans des prévisions publiées en début d’année, la NOC envisage de porter la production nationale de brut à 2,1 millions de barils, dès 2023. « La Chine peut nous aider dans cette ambition », a indiqué le patron de la  NOC,Mustafa Sanallah qui a souligné l’importance d’un environnement sécuritaire plus stable pour réussir ce projet. La dernière perturbation en date a entraîné un cas de force majeure après qu’un groupe non identifié a fermé une vanne d’oléoduc qui a interrompu la  production dans le champ pétrolier d’El Sharara. La perturbation s’est répercutée sur le port d’Az Zawiyah qui a été fermé.