Insertion professionnelle des personnes aux besoins spécifiques:Le FCE appelle à l’égalité des chances

0
893

Le président du Forum des Chefs d’Entreprises (FCE), Ali Haddad, a appelé lundi à Alger,  à l’impérative nécessité d’intégrer les personnes aux besoins spécifiques dans le monde de l’entreprise sa disponibilité et à la participation à l’insertion professionnelle des personnes en situation d’handicap, à  travers l’emploi ou l’entrepreneuriat.

Haddad à déclaré, lors d’une rencontre conviviale organisée en l’honneur de la Fédération algérienne des personnes handicapées (FAPH), à l’occasion du nouvel an que :  « Le FCE fera tout ce qui est possible pour améliorer l’insertion sociale et économique des personnes en situation d’handicap, que ce soit à travers l’emploi ou l’entrepreneuriat », Précisant que le FCE avait entamé, il y a deux ans, une réflexion sur cette question, et rappelant qu’un atelier avait été organisé, dans ce sens, le 7 décembre dernier. Haddad a affirmé, en outre, que le FCE s’engage à « informer et à  sensibiliser les 4000 entreprises membres sur la nécessité d’offrir des  chances aux personnes aux besoins spécifiques », réitérant que « la disponibilité du FCE à être partie prenante de la stratégie globale favorisant  l’insertion des handicapés dans le milieu professionnel, laquelle est en  cours d’élaboration par le ministère de la Solidarité nationale, de la Famille et de la condition de la femme ». Il a annoncé, à ce propos, le projet de lancement d’un partenariat avec la  FAPH devant se traduire, a-t-il détaillé, par des actions pratiques et concrètes. De même que celui de création d’une Fondation du FCE, destinée aux actions de solidarité.   D’autre part, le président du FCE a recommandé de créer au sein de  l’Agence nationale de l’emploi (ANEM) une section qui sera exclusivement  dédiée aux personnes en situation d’handicap, ou une nouvelle Agence de  l’emploi destinée à la prise en charge de cette catégorie de la population.  Ceci, a-t-il poursuivi, « en veillant au recrutement mais aussi au maintien  de l’emploi, en accompagnant aussi bien l’employé que l’employeur ».

Pour sa part, la présidente de la FAPH, Atika Elmamri s’est dite « satisfaite de l’initiative, ainsi que de l’accompagnement des personnes handicapées, leur offrant ainsi une chance indéniable d’insertion dans la sphère économique  afin d’y devenir des membres actifs », a-t-elle conclut.