Interceptés en possession de 4 tonnes de résine de cannabis: 15 ans et de 2 ans de prison ferme à l’encontre de  deux narcotrafiquants à Oran

0
947

Le tribunal criminel a prononcé hier lundi des peines de 15 ans et 2 ans de prison ferme à l’encontre de deux narcotrafiquants impliqués dans une affaire de trafic de 4 tonnes de résine de  cannabis.

Introduite en cassation par les deux mis en cause, les faits de cette affaire remontent au 20 mars 2009, lorsque la  brigade des gardes frontières de la wilaya de Bechar, agissant sur informations faisant état de l’acheminement à partir du Maroc d’une grosse  quantité de résine de cannabis, avait localisé trois véhicules tout terrain, au niveau de Djebel Berhil, commune de Tabalbala. Les occupants des trois véhicules, à la vue des éléments de sécurité, avaient pris la fuite mais un des véhicules s’était renversé et ses occupants avaient réussi à prendre la fuite. Une vaste operation de ratissage avait été menée et s’était soldée par l’arrestation d’un suspect et la saisie de 4 tonnes de résine de cannabis dont une partie avait été retrouvée à l’intérieur du véhicule renversé et l’autre abandonnée sur place.  Le suspect arrêté et lors de l’audition  avait révélé les tenants et aboutissants de la tentative d’introduction de cette quantité titanesque de résine de cannabis, donnant également des précisions sur l’acheminement de la drogue et les identités des six complices impliquées dans cette affaire.  Deux autres suspects ont été également identifiés lors de l’enquête. L’un d’eux a été arrêté et jugé par le tribunal d’Abadla (Bechar), mais le second (T.D) est resté en fuite avant de finir par se rendre aux services de sécurité.

Condamnés pour détention de stupéfiants en vue de la revente, de transport, de constitution de bande criminelle organisée et de faux et usage de faux, le représentant du ministère public a requis la peine maximale, à savoir la  perpétuité à l’encontre des deux accusés. Après les délibérations, le premier accusé (T.D) a écopé de 15 ans de  prison ferme et le second (R.S) de 2 ans de prison ferme. Seule la charge  de faux et usage de faux a été retenue contre le second accusé, qui, selon  le tribunal, avait falsifié un permis de conduire utilisé dans cette affaire. La charge de trafic de drogue n’a pas été retenue contre lui, car au  moment des faits l’accusé se trouvait incarcéré à la prison d’Oran, dans  le cadre d’une autre affaire.