Iran: Les signataires du JCPOA réaffirment leur engagement dans l’accord sur le  nucléaire iranien  

0
760

 

 Les pays signataires de l’accord sur le  nucléaire iranien ont réaffirmé dimanche à Vienne leur engagement dans le  Plan d’action global conjoint (JCPOA) et critiqué les sanctions unilatérales imposées par les Etats-Unis à l’encontre de l’Iran, selon un « J’ai retenu deux messages de la réunion d’aujourd’hui », a déclaré Fu Cong, directeur général du Département de contrôle des armes du ministère  chinois des Affaires étrangères, lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de la réunion.    

« Tout d’abord, toutes les parties ont fait part de leur engagement à  préserver le JCPOA et à continuer de mettre en œuvre le JCPOA d’une manière  objective et équilibrée », a déclaré M. Fu. « Le second point que je retiens de cette réunion est que toutes les  parties ont exprimé leur ferme opposition à l’imposition unilatérale de sanctions par les Etats-Unis, notamment à l’application extraterritoriale  de ces sanctions, et qu’elles ont aussi exprimé leur soutien et leur appréciation vis-à-vis des efforts déployés par la Chine pour mettre en úuvre le JCPOA, en particulier les efforts chinois pour maintenir des  relations commerciales et pétrolières normales avec l’Iran », a poursuivi M. Fu.    

Le négociateur en chef iranien en matière de nucléaire, Abbas Araqchi, a  qualifié les pourparlers de « constructifs ». « Les discussions ont été bonnes. Je ne peux pas dire que nous ayons tout  résolu. Mais je peux affirmer qu’il y a eu beaucoup d’engagements », a ajouté M. Araqchi. La réunion a été convoquée à la demande de la France, de l’Allemagne, du  Royaume-Uni et de l’Iran afin de creuser les questions liées à la mise en application du JCPOA sous tous ses aspects, selon des sources diplomatiques basées à Vienne.    Au cours de la réunion, la Chine a exhorté les trois pays européens à élargir INSTEX, un système de paiement visant à faciliter le commerce entre l’Union européenne (UE) et l’Iran pour contourner les sanctions  américaines, et à l’ouvrir à des pays tiers, a indiqué M. Fu.    

Toutes les parties sont généralement convenues qu’une réunion des  ministres des Affaires étrangères pouvait être organisée mais que des  préparatifs supplémentaires étaient nécessaires en ce sens, selon M. Fu.  Le JCPOA a été signé en 2015 entre l’Iran et six puissances mondiales — les Etats-Unis, la France, la Russie, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la  Chine. Washington s’est unilatéralement retiré de l’accord historique en 2018 et a rétabli des sanctions à l’encontre de Téhéran.