Journée de sensibilisation et de lutte  contre la sédentarité – Hattab souligne les bienfaits d’une activité physique régulière

0
906

 Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a exhorté lundi les jeunes Algériens à pratiquer quotidiennement une activité physique ou sportive afin de lutter contre la sédentarité et  ses méfaits sur la santé.

Intervenant à l’ouverture d’une journée de sensibilisation et de lutte  contre la sédentarité, organisée au complexe olympique Mohamed-Boudiaf (Alger), Mohamed Hattab a souligné que cette rencontre constitue, à travers les débats, une occasion de mieux appréhender le phénomène de la paresse physique et de démontrer les bienfaits de la pratique sportive dans la  prévention contre les maladies induites par l’inactivité physique chez les enfants notamment. Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) s’emploie de son côté à mettre un terme à l’aggravation du phénomène de la sédentarité, a ajouté M. Hattab, compte tenu de ses retombées dangereuses sur la santé de l’être humain. Selon le ministre, le MJS « oeuvre à la réussite de l’application du  programme national de la santé et de l’alimentation élaboré par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, tout comme il prône une pratique régulière du sport ».  Le problème de la sédentarité coûte annuellement 67,5 milliards de dollars environ à l’économie mondiale, du fait des actions menées contre les effets néfastes de ce phénomène qui, a ajouté le ministre, est à l’origine du décès, chaque année, de plus de 5 millions de personnes. C’est ainsi que la  sédentarité occupe la seconde place après le tabagisme qui, lui, occasionne 6 millions de décès chaque année.  De son côté, la spécialiste en médecine du sport, le Dr Manel Yahiaoui, a  vanté les mérites de telles rencontres de sensibilisation, indiquant que  « cette journée, organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, permettra une meilleure appréhension de la sédentarité en Algérie et un échange d’opinions et d’expériences sur les moyens de lutte contre ce  phénomène ». Ce rendez-vous a vu la participation de représentants de divers secteurs  dont celui de la Jeunesse et des Sports, la Santé, la médecine du sport, l’Ecole supérieure des sciences et  technologies du sport et l’Université.

Bessa.M