26.9 C
New York
jeudi, mai 26, 2022
AccueilSportsLa CAN au Cameroun est-elle définitivement décrédibilisée ?

La CAN au Cameroun est-elle définitivement décrédibilisée ?

On croyait que le deuxième tour et les matchs couperet allaient donner un coup de fouet à la CAN au Cameroun, dont la phase des poules, il faut le dire, n’a pas soulevé l’admiration des suiveurs, ni des spécialistes.

Il n’en est rien pour le moment. Le seul fait saillant jusqu’à présent est sans doute l’élimination précoce et inattendue du tenant du titre, l’Algérie qui figurait pourtant parmi les plus grands favoris pour remporter le trophée. Les Verts sortis, les autres prétendants ont du mal à assurer leur statut, à l’image du Cameroun, le pays hôte, qui a eu toutes les peines du monde pour éliminer la « petite » équipe des Comores pourtant décimée par la Covid-19 et qui a évolué sans gardien attitré. Le Nigeria, pour sa part, est resté sur le quai après avoir été écarté contre toute attente par la Tunisie. C’est à se demander s’il y a véritablement de favori eu égard aux prestations tristes et sans relief fournies par la majorité des équipes présentes à la CAN. En somme, une compétition ouverte à tous les pronostics, à cause essentiellement d’un nivellement par le bas dû probablement à la mauvaise préparation de toutes les sélections pour les raisons que l’on sait.Si le spectacle n’est pas présent sur le terrain, les scandales dus principalement à la mauvaise organisation ne manquent pas par ailleurs. En effet, cette édition ne sera pas un bon cru. On peut le dire à l’avance. Elle vient en plus d’être ternie par une tragédie suite de la mort de huit personnes au moins dont celui d’un enfant, après une bousculade qui s’est produite à l’entrée sud du stade Olembé à Yaoundé avant le 8e de finale entre le Cameroun et les Comores. « La confédération africaine de football (CAF) a tenu hier matin une réunion de crise avec le Comité d’organisation de la CAN, dédiée exclusivement aux questions de sécurité dans les stades », a rapporté l’AFP.Il faut dire que l’organisation de la CAN au Cameroun laisse beaucoup à désirer. Malgré la défection du public, la sécurité n’est pas assurée. Il y a eu ainsi un envahissement du terrain à la fin de la rencontre ayant opposé l’Algérie à la Côte d’Ivoire. La CAF n’a pas trouvé mieux que de sanctionner les deux Fédérations, au lieu d’assumer ses responsabilités. Plus grave, l’équipe des Comores dont le gardien a été empêché de jouer contre le Cameroun, alors qu’il a testé négatif à la Covid-19, n’a pas été escortée par le service d’ordre. Ses joueurs ont dû se changer dans le bus pour ne pas arriver en retard au stade. Une organisation qui fait preuve d’amateurisme à tous les niveaux. Ce qui décrédibilise beaucoup la compétition et donne du grain à moudre pour ses détracteurs. Cela sans oublier l’état défectueux de quelques terrains comme celui de Japoma à Douala. Même certains lieux d’hébergement ont été critiqués par des sélections comme celle de la Gambie.Le Cameroun est définitivement un mauvais choix pour l’organisation d’une compétition de l’envergure de la CAN. Mais hélas, on ne peut que le constater aujourd’hui.

Ali Nezlioui

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES