La diplomatie économique s’oriente vers l’exportation : Condor vise le marché africain 

0
208

La diplomatie algérienne évolue économiquement dans le cadre d’une poussée des exportations hors hydrocarbures, pour la diversification de l’économie dans le cadre du plan de relance économique élaboré par le président de la République, AbdelmajidTebboune.

Dans ce contexte, une délégation diplomatique, composée de conseillers en charge des affaires économiques dans les ambassades algériennes dans les pays africains, a rencontré des représentants de plusieurs groupes et opérateurs économiques pour discuter des moyens afin de dynamiser les opérations d’exportation de certaines entreprises électronique et électroménager, tels que Condor vers l’Afrique. A cet effet, plus de 40 consultants économiques se sont rendus dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj, il y a quelques jours, pour connaître les capacités des entreprises activant dans le domaine de l’électronique telles que Condor dans l’exportation, d’autant que cette wilaya est devenue la capitale de l’électronique et de l’électroménager en Algérie. La tâche de ces consultants sera de saisir les opportunités économiques pour l’Algérie, notamment en exportant plusieurs produits vers plus de 40 pays africains, compte tenu du retard de l’Algérie à entrer dans les pays du continent, commercialement et économiquement, malgré les relations politiques et diplomatiques distinctives qui lient l’Algérie avec la plupart des pays du continent. Outre l’action de terrain pour la diplomatie économique en Afrique, il y a aussi un mouvement diplomatique interne, représenté dans la première exposition du corps diplomatique africain accrédité en Algérie qui comprend les produits Condor destinés à l’exportation. Dans ce contexte, le sous-directeur général du Condor, Mohamed Salam Daas, a révélé que son entité organisera une exposition destinée au corps diplomatique africain accrédité en Algérie, qui comprend divers produits orientés vers l’exportation dans le cadre du renforcement des échanges intra-africains, tout en soulignant que Condor a été l’un des premiers à répondre à l’appel du Président de s’orienter vers les exportations en dehors du secteur des hydrocarbures, et d’entrer en vigueur dans la zone de libre-échange africaine. Mohamed Salam Daas a expliqué que les diplomates de 25 pays africains ont jusqu’à présent confirmé leur présence dans cette manifestation qui se tiendra au Centre international de conférences, Abdellatif Rahal, qui réunira des ambassadeurs africains et des attachés économiques du continent. Dans le même contexte, le directeur général adjoint de Condor, Mohammad Al-Saleh Daas, a révélé que la société avait reçu une commande de 30 millions de dollars pour exporter des réfrigérateurs vers l’Afrique. Il a expliqué que seulement 10% d’entre eux ont été atteints jusqu’à présent et que la société travaille actuellement au lancement d’une nouvelle unité de production de réfrigérateurs afin d’améliorer les capacités de production et de suivre cette tendance à l’exportation. Selon Daas, accompagner cette tendance à l’exportation vers l’Afrique passe par un renforcement des capacités de production dans leur ensemble, ajoutant que 3700 nouveaux postes seront employés en 2021, ce qui a été confirmé par l’entreprise lors de la visite du ministre du Travail à Bordj Bou Arréridj, il y a quelques jours.

M.W. Benchabane