26.9 C
New York
mardi, juillet 5, 2022
AccueilMondeLa guerre en Ukraine: Une offensive de l’armée russe dans l’est attendue...

La guerre en Ukraine: Une offensive de l’armée russe dans l’est attendue «très prochainement»

La guerre  en Ukraine dure maintenant depuis quarante-sept jours en Ukraine. Les troupes ukrainiennes se sont préparées à «une ultime bataille» d’après les autorités locales, qui craignaient également une offensive russe imminente sur l’est du pays.

Autre conséquence du conflit : la Société Générale a annoncé son retrait de Russie dans la matinée. On fait le point sur les événements marquants de ce lundi 11 avril 2022. Selon le porte-parole du ministère ukrainien de la Défense, Oleksandre Motouzianik, ce lundi, la Russie «a presque terminé sa préparation pour un assaut sur l’est» de l’Ukraine. «L’attaque aura lieu très prochainement» , selon lui. Après avoir revu ses plans à la baisse et retiré ses troupes de la région de Kiev et du nord de l’Ukraine, Moscou a fait de la conquête totale du Donbass son objectif prioritaire. Des analystes estiment que Vladimir Poutine, embourbé face à la résistance acharnée des Ukrainiens, veut obtenir une victoire dans cette région avant le défilé militaire du 9 mai marquant, sur la Place Rouge, la victoire soviétique sur les nazis.« La semaine prochaine », les troupes russes passeront à des opérations encore plus importantes dans l’Est», avait averti, dimanche, le Président Zelensky. «La bataille pour le Donbass durera plusieurs jours, et pendant ces jours, nos villes pourraient être complètement détruites», a prédit pour sa part sur Facebook Serguiï Gaïdaï, le gouverneur de la région de Lougansk, dans le Donbass, en appelant de nouveau les civils à quitter la région. Selon lui, «le scénario de Marioupol peut se répéter dans la région». En fin de journée, un haut responsable du Pentagone a affirmé à l’AFP que les forces russes se renforcent autour du Donbass, et, notamment près de la ville stratégique d’Izioum. Mais, selon cette source anonyme, elles n’avaient pas encore entamé leur offensive pour prendre le contrôle total de cette zone.

Poutine cherche  de nouveaux débouchés pour les hydrocarbures russes Le président russe Vladimir Poutine a appelé, mercredi, à développer de nouveaux débouchés pour les énergies fossiles produites par son pays, au moment où les Européens envisagent d’élargir leurs sanctions contre les hydrocarbures russes. «Des opportunités, des options et des occasions alternatives s’ouvrent à nous. En ce qui concerne le pétrole, le gaz et le charbon russe, nous allons pouvoir augmenter leur consommation sur le marché intérieur (…) et accroître la livraison de ressources énergétiques aux autres régions du monde qui en ont vraiment besoin», a-t-il déclaré lors d’un discours consacré à l’Arctique russe. «A cause des actions de pays inamicaux, des chaînes de transports et de logistique ont été perturbées (…) Cela crée bien entendu des difficultés pour nous, mais nous avons les ressources et les opportunités pour trouver rapidement des solutions alternatives», a-t-il affirmé. M. Poutine n’a pas précisé à quels pays il pensait, mais la Chine, dont la demande en hydrocarbures ne cesse de grandir, est frontalière de la Russie. Ces déclarations interviennent au moment où l’Union européenne envisage de renforcer ses sanctions contre les secteurs énergétiques russes en réaction au conflit ukrainien.

Un embargo éventuel sur le gaz russe fait l’objet des discussions entre les Etats membres de l’UE, l’Allemagne étant l’un des principaux opposants à un arrêt immédiat de ces importations, dont elle est très dépendante. L’UE, les Etats-Unis et le Japon ont annoncé un embargo sur le charbon russe et la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a indiqué qu’elle proposerait l’objectif d’une indépendance de l’UE envers les énergies fossiles russes d’ici à 2027.

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES