L’Algérie prendra part à une vingtaine de manifestations à l’étranger-Pour la promotion des exportations hors hydrocarbures

0
995

Un riche programme a été élaboré par le ministère du Commerce en vue de faire connaitre les produits algériens à l’étranger et d’en faire une véritable vitrine de l’économie nationale. On peut dire que pour cette année, les organisateurs ont mis le paquet.Huit foires internationales, 3 expositions spécifiques et 14 salons spécialisés sont inscrits dans le programme officiel de la participation de l’Algérie aux manifestations économiques à l’étranger au titre de l’année 2017. Pour le mois de mars à venir l’Algérie participera à la Foire internationale du Caire ainsi qu’à celle, d’Abidjan (Côte d’Ivoire). Pour les mois restants, l’Algérie sera présente dans sept pays à savoir, le Vietnam, la France, Cuba, le Sénégal et le Mali, en ce qui concerne les foires. Elle sera également présente dans 12 autres pays pour prendre part aux salons spécialisés, dans l’agroalimentaire et l’industrie. Le choix de ces Etats n’est pas fortuit. De part ces nombreuses participations, l’Algérie s’emploie à identifier les secteurs importants et aptes à accueillir les exportations nationales. Ces participations permettront par ailleurs de réconforter les entreprises encore méfiantes. Rappelons en ce sens que l’Etat avait pris des mesures incitatives à même de persuader les entreprises de production à s’impliquer davantage dans la diversification de l’économie nationale. Il en va de même pour le renforcement de la participation nationale dans les manifestations du genre. L’Etat a en fait décidé de prendre en charge à hauteur de 80% des frais d’inscription et le transport des produits vers l’étranger. Cette aide est soutenue à travers le Fonds spécial de Promotion des Exportations (FSPE). L’aide est à hauteur de 50%, dans le cas d’une participation individuelle aux autres foires ne figurant pas au programme annuel officiel. Institué en 1996, le FSPE est «destiné à apporter un soutien financier aux exportateurs dans les actions de promotion et de placement de leurs produits sur les marchés extérieurs». En 2014, près de «527 millions de dinars d’aides ont été octroyées par le FSPE au profit de près de 251 dossiers examinés». Le taux représente une baisse par rapport à 2013. Durant cette année, plus de «921 millions de dinars, ont été octroyées». Ce taux quant à lui représente une hausse en comparaison avec l’année précédente. En 2012, le FSPE avait accordé « 66 millions de dinars d’aides au profit de 317 opérateurs». Comme autre mesure de diversification de l’économie et des exportations, citons l’installation d’une cellule de suivi des exportations hors-hydrocarbures, dont l’annonce a été faite en 2016. Sa mise en place devant être effectuée après étude de la sur la situation des exportations hors hydrocarbures. Selon les explications apportées par le directeur de la promotion des échanges commerciaux au ministère du Commerce, Messaoud Beggah, la cellule a pour mission d’examiner de «manière approfondie, avec l’ensemble des secteurs concernés, les contraintes rencontrées par les exportateurs afin de mettre en place une stratégie nationale de promotion des exportations». La cellule se chargera par ailleurs, avait-on indiqué de même source, de «revoir l’ensemble du dispositif de promotion des exportations hors hydrocarbures et proposer de nouvelles mesures permettant de renforcer cette activité».