Le Fonds consacré au développement du Sud relancé: Le gouvernement accorde un intérêt particulier aux régions frontalières

0
1028
Photo conception L'Echo d'Algerie@

Dans une conjoncture marquée par de nombreux défis, le gouvernement affiche plus que jamais sa détermination à faire du développement des régions Sud du pays et des Hauts Plateaux, un axe prioritaire de son action pour les prochaines années et ce, dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République et conformément aux nouvelles directives données en ce sens par le chef de l’Etat.

Les dernières visites effectuées par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, ont démontré toute l’importance qu’accorde l’Etat à ces régions enclavées mais stratégiques pour le développement socio-économique du pays. A ce titre, M. Bedoui a assuré que le gouvernement est au fait des problèmes des citoyens de ces régions, tout en précisant que la relance du Fonds de développement des régions du Sud entrait dans le cadre de la promotion des acquis sociaux auxquels l’Etat algérien ne renoncera jamais.

En ordonnant la création la création de nouvelles circonscriptions administratives à travers plusieurs wilayas du sud du pays, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, avait concrétisé la promesse qu’il  avait faite en vue de rapprocher encore davantage l’administration du citoyen, mais aussi d’impulser une nouvelle dynamique au développement local à travers un service public de qualité devant contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations de cette vaste région du pays. C’est dans ce sens que le chef de l’Etat n’a pas manqué d’instruire le gouvernement afin qu’il mobilise tous les moyens nécessaires permettant  de doter ces nouvelles circonscriptions administratives de toutes les ressources humaines. L’objectif étant d’assurer le bon fonctionnement de ces nouvelles entités administratives. Grâce aux investissements qui seront engagés dans ces régions, la demande d’emploi sera satisfaite, ce qui contribuera incontestablement à résorber le taux du chômage.

A cet égard, le président de la République avait ordonné qu’une attention particulière soit accordée à la promotion de l’investissement à travers les wilayas du Sud et des Hauts Plateaux, qui bénéficient déjà de conditions particulièrement avantageuses. Il faut rappeler, à ce propos, que les  nouvelles mesures qui ont été préconisées en faveur du Sud et des Hauts Plateaux attestent, une fois de plus, que le développement de ces régions figure en priorité dans le programme du président de la République. Le chef de l’Etat avait rappelé que les attentes sociales exprimées par les populations de ces régions, demeurent au centre des préoccupations de l’Etat et seront satisfaites à travers les projets qui sont en cours de réalisation et ceux encore en voie d’être lancés et qui concernent tous les domaines d’activité.

De ce fait, les efforts de l’Etat pour renforcer les infrastructures et le développement humain dans tous ses aspects à travers les wilayas du Sud et des Hauts plateaux seraient insuffisants s’ils n’étaient accompagnés d’une création de richesses et d’emploi à la mesure des capacités que recèlent ces régions et des attentes que nourrissent notamment les jeunes en quête d’emploi, de valorisation de leurs connaissances et de leurs compétences et, partant, de leur insertion sociale, avait souligné le président de la République. Pour ce faire, il y a nécessité d’associer les efforts des pouvoirs publics et de la société civile en vue de promouvoir, à travers les wilayas du Sud et des Hauts plateaux, le développement de tous les secteurs économiques, y compris l’agriculture et le tourisme.

Cela dit, les programmes de développement destinés au Sud et aux Hauts Plateaux sont très ambitieux, alors que des mesures spécifiques devraient s’ajouter aux grands objectifs déjà fixés pour ces régions, en vue d’élargir la base économique et de multiplier les chances d’emploi et de logement pour les populations locales, notamment les jeunes, ainsi que l’amélioration de leurs conditions de vie. La création d’un grand nombre de zones industrielles et d’activités, la construction de raffineries d’hydrocarbures, la mise en valeur d’au moins un million d’hectares de terres agricoles sont autant de grands projets prévus pour les prochaines années. Les  nouvelles mesures qui ont été préconisées en faveur des régions du Grand Sud et des Hauts Plateaux attestent, une fois de plus, que le développement de ces régions figure en pôle position dans le programme du président de la République et constitue l’une des priorités majeures dans l’action du gouvernement.