Le marché des ventes d’armes en nette progression, annonce le SIPRI-l’Algérie, plus grand importateur d’armes en Afrique

0
981

Selon les nouvelles données sur les transferts d’armement publiées aujourd’hui par le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), notamment, les transferts d’armes majeures entre 2012 et 2016 qui ont atteint leur plus haut volume sur une période de cinq ans depuis la fin de la guerre froide. On note une augmentation des flux d’armes vers l’Asie, l’Océanie et le Moyen-Orient, tandis qu’ils diminuaient vers l’Europe, l’Amérique et l’Afrique. En ce qui concerne le volet des importations, l’Algérie culmine à la première place a l’échelle continentale, classé par le SIPRI comme plus grand importateur d’armes en Afrique, totalisant pas moins de 46 % des importations dans la région, par ailleurs, les autres principaux importateurs en Afrique subsaharienne sont le Nigeria, le Soudan, et l’Éthiopie.

Concernant le flux des importations d’arme sur le continent asiatique, l’Inde a augmenté ses importations d’armes de 43 %. Entre 2012et 2016, les importations de l’Inde étaient beaucoup plus importantes que celles de ses rivaux régionaux la Chine et le Pakistan révèle le document. Le Vietnam a également fait un bond particulièrement important, bondissant du 29ème rang mondial des plus grands importateurs au 10ème rang, avec une augmentation des importations de 202 %. « En l’absence d’instruments régionaux de contrôle des armements, les États d’Asie continuent d’étendre leurs arsenaux », a déclaré Siemon Wezeman, chercheur principal du programme Armes et dépenses militaires du SIPRI. Au moyen orient l’Arabie saoudite est le deuxième importateur mondial d’armes. Les importations d’armes par le Qatar ont quand a elle connu une impressionnante croissance s’élevant a 245 %. Bien qu’à des niveaux moins importants, la majorité des autres États de la région a également augmenté ses importations d’armes. Pieter Wezeman, a noté « Au cours des cinq dernières années, la plupart des États du Moyen-Orient se sont principalement tournés vers les États-Unis et l’Europe dans leur quête accélérée de capacités militaires avancées » « Malgré les bas prix du pétrole, les pays de la région ont continué à commander plus d’armes qu’en 2016, les percevant comme des instruments essentiels pour faire face aux conflits et aux tensions régionales. » a t’il précisé.

Concernant le classement des plus grands exportateurs et vendeurs d’armes à l’échelle mondiale, les Etats-Unis sont leader sur le marché totalisant un tiers des exportations mondiales d’armement, suivis de la Russie, la Chine, la France, et l’Allemagne à la cinquième place. En effet « Les États-Unis fournissent des armes majeures à au moins 100 pays à travers le monde, beaucoup plus que n’importe quel autre État fournisseur », précise Dr Aude Fleurant, directrice du programme Armes et dépenses militaires du SIPRI. La Russie représente 23 % des exportations mondiales pour la période totalisant 70 % de ses exportations à destination de quatre pays : l’Inde, le Vietnam, la Chine, et l’Algérie. Le SIPRI présente ses données sur des périodes de 5 ans, ce qui offre une mesure plus stable de l’évolution des tendances.