Le point sur la pandémie dans le monde: Un «passeport vert» pour l’été

0
346

Les autorités européennes visent une entrée en service d’un certificat sanitaire, baptisé «passeport vert», pour faciliter les voyages au sein de l’UE, avant les vacances d’été, a annoncé, dimanche, le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton. Ce projet de certificat, qui serait «soit sous forme électronique, soit papier», va être présenté mercredi. Il contiendra des informations «qui vont indiquer qu’une personne a été vaccinée contre le Covid19, ou qu’elle a guéri, ou qu’elle a reçu un résultat négatif au test», a-t-il précisé.

Près de 2,65 millions de morts

La pandémie a fait près de 2,65 millions de morts dans le monde depuis le début de la pandémie, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche en milieu de journée. Les Etats-Unis sont le pays comptant le plus de morts avec 534 877 décès, suivis par le Brésil (278 229), le Mexique (194 490), l’Inde (158 607), et le Royaume-Uni (125 464). Ces chiffres, qui reposent sur les bilans quotidiens des autorités sanitaires sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques, sont globalement sous-évalués.

AstraZeneca, suspensions dans plusieurs pays

Les Pays-Bas ont suspendu dimanche par précaution l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 jusqu’au 28 mars inclus, après que des «effets secondaires possibles» eurent été rapportés au Danemark et en Norvège, sans lien avéré à ce stade. L’Irlande s’est, elle aussi, ajoutée à la liste des pays européens ayant suspendu par précaution des injections du vaccin anti-Covid-19 d’AstraZeneca après des cas graves de formation de caillots sanguins chez des adultes vaccinés. La commission irlandaise chargée du programme de vaccination a recommandé cette mesure au nom du «principe de précaution» après un rapport norvégien rapportant «quatre nouveaux cas graves de caillots sanguins chez des adultes». La Norvège, qui comme l’Islande, le Danemark ou la Bulgarie, avait annoncé la suspension des injections du vaccin d’AstraZeneca, s’est en outre inquiétée, samedi, de cas d’hémorragies cutanées chez des personnes relativement jeunes ayant reçu une dose du vaccin. La région du Piémont (nord-ouest de l’Italie) a annoncé, dimanche, avoir repris les vaccinations AstraZeneca après les avoir suspendues pendant quelques heures, en excluant toutefois par précaution un lot, après la mort d’un enseignant vacciné la veille.

Enquête sur un décès en Sicile

Des inspecteurs du ministère italien de la Santé se sont rendus dimanche en Sicile pour mener l’enquête sur la mort d’un militaire de 43 ans décédé le 9 mars dans l’île du sud de l’Italie après l’injection d’une dose du vaccin AstraZeneca. Une autopsie du corps a été réalisée samedi à l’hôpital de Catane (est de la Sicile). En Italie, amélioration espérée au printemps : L’Italie, aux trois quarts confinée à partir de lundi pour enrayer la progression du coronavirus, espère une amélioration «dans la seconde moitié du printemps», a indiqué dimanche son ministre de la santé, Roberto Speranza. «La mise en place de mesures plus rigoureuses et l’augmentation progressive du nombre de personnes vaccinées nous portent à penser que nous aurons des chiffres en amélioration déjà dans la seconde moitié du printemps», selon le ministre.

En Allemagne, «tolérance zéro»

Les conservateurs allemands d’Angela Merkel, fragilisés par un scandale financier autour de contrats d’achats de masques anti-Covid, ont promis la «tolérance zéro» face aux malversations, dimanche, après une lourde défaite dans deux scrutins régionaux cruciaux. Réduire la distance ? Les autorités américaines envisagent de réduire la distance sociale recommandée pour limiter la propagation du Covid-19, de deux à un mètre, ce qui faciliterait la réouverture des écoles, a déclaré dimanche l’immunologue Anthony Fauci. A New York, qui est la ville des Etats-Unis la plus lourdement touchée par le coronavirus, a rendu un hommage émouvant à ses 30 258 morts, un an après le début de la pandémie.