Le porte-parole du gouvernement vient de le réaffirmer:  L’Algérie n’admet aucune tentative d’ingérence dans ses affaires internes

0
614

Hier, le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Hassen Rabehi, est revenu à la charge en dénonçant les tentatives d’ingérence étrangère, affirmant que l’Algérie, en tant qu’institutions et peuple, n’admet aucune tentative d’ingérence dans ses affaires internes.

« Il est admis dans l’esprit de l’Union européenne (UE) ainsi que de tous nos partenaires étrangers que l’Algérie s’attache au principe de la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays, tout comme elle n’admet pas, en tant qu’institutions et peuple à ce qu’il puisse avoir une interférence dans ses affaires intérieures », a déclaré M. Rabehi en réaction à l’annonce d’une réunion du Parlement européen consacrée à la situation en Algérie. « Je souhaite, tout d’abord, relever le fait que les relations de l’Algérie avec l’UE sont des relations stratégiques et très importantes qui couvrent tous les secteurs d’activités. Autant que L’UE et l’Algérie sont conscients de ce caractère stratégique et ne permettraient pas à qui que ce soit à remettre en cause cette qualification stratégique par de simples parlementaires qui se caractérisent par une myopie et qui ne mesurent pas l’importance de ces relations », a-t-il souligné, en marge d’une rencontre à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la lutte contre la violence à l’égard de la femme. « L’UE et l’Algérie, de par le nombre d’accords qui ont été signés ainsi en considération des interactions fructueuses qu’il y a eu jusqu’à présent, renforcent la confiance en l’avenir de ces relations, auxquelles les deux parties accordent une importance stratégique », a-t-il insisté. Récemment, le vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’ANP), le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, a tenu à rassurer  que toutes les dispositions ont été prises pour la réussite du processus électoral, se félicitant de l’adhésion du peuple à son armée et sa « détermination » à aller vers l’élection présidentielle du 12 décembre prochain. Le Haut Commandement de l’ANP, dira-t-il, a veillé à ce que « soient satisfaites les revendications populaires légitimes et urgentes, à l’origine des marches populaires pacifiques, civilisées et qui tiennent compte de l’intérêt suprême de la patrie ». Pour ce faire, « toutes les mesures idoines à même de préserver au peuple algérien sa sécurité et sa stabilité et à l’Etat algérien et ses institutions vitales leur notoriété et leur pérennité ont été prises, et ce, jusqu’à atteindre l’étape de la tenue des élections présidentielles », a-t-il assuré. Pour la réussite de ces élections, le vice-ministre de la Défense nationale a soutenu que « toutes les dispositions de sécurisation de l’ensemble des étapes du processus électoral ont été prises, en sus des mesures légales permettant de protéger la voix du citoyen et de préserver le caractère constitutionnel de ce processus national d’importance ». Rappelant que le Haut Commandement de l’ANP « a veillé inlassablement à la satisfaction des revendications populaires légitimes et urgentes, à l’origine des marches populaires pacifiques, civilisées et qui tiennent compte de l’intérêt suprême de la patrie », Gaïd Salah a affirmé également que « toutes les mesures idoines pour préserver au peuple algérien sa sécurité et sa stabilité et à l’Etat algérien et ses institutions vitales leur notoriété et leur pérennité ont été prises ». « Nous savons pertinemment que les positions claires que le peuple algérien ne cesse d’avoir envers son armée, sont des positions constantes car elles émanent de sa profonde conscience et de son bons sens qui ne se trompe jamais, que l’ANP a été, depuis le début, mue par une bonne intention et des objectifs nobles, en accompagnant son peuple dans ses marches pacifiques et civilisées, un accompagnement durant lequel le Haut Commandement a veillé à réunir toutes les conditions de sécurité, de protection et de prévention », a-t-il affirmé. Pour Gaïd Salah, « l’indépendance de l’Algérie restera à jamais en travers de la gorge de ses ennemis et que l’ANP restera la digne héritière de l’Armée de libération nationale » et que « le courant novembriste teindra de ses couleurs l’Algérie nouvelle et son Etat fort et enraciné ». Il a ajouté que « le combat, de par le concept et la pensée découlant de l’essence même de la glorieuse Révolution de libération, est une action continue et une démarche soutenue, d’où l’importance qu’il y a pour les générations de l’indépendance, notamment les jeunes, de comprendre parfaitement que l’indépendance dont la lueur a jailli à travers la génération de novembre, restera à jamais en travers de la gorge des ennemis d’hier et de leurs serviteurs d’aujourd’hui, car ils n’ont jamais digéré l’indépendance de l’Algérie, et lui ont toujours voulu une indépendance d’apparence seulement ». Le vice-ministre de la Défense nationale a affirmé, dans ce contexte, que « l’encens de l’Algérie novembriste dans l’esprit et l’aspect, étouffe ces ennemis, car leur vie, leurs intérêts et leur avenir ne peuvent se concrétiser que dans une Algérie qui renie son histoire et sa langue, une Algérie qui rejette sa religion et qui trahit ses authentiques valeurs nationales ». Et de poursuivre : « lorsqu’ils ont constaté sur le terrain la bonne et ferme volonté du Haut Commandement de l’ANP et qu’il est entièrement du côté de son peuple et de sa patrie, avec tout ce que le terme patriotisme peut avoir comme signification, ils se sont soulevés, déversant leur hostilité envers le peuple algérien et son armée ». Selon Gaïd Salah, « les ennemis de l’Algérie ont oublié que la principale force sur laquelle s’appuie notre Armée est la force populaire et la volonté populaire, ainsi que la conscience du peuple, connu pour sa perspicacité, qu’il est, d’une part, la profondeur stratégique de l’ANP et le vivier d’où celle-ci est issue et, d’autre part, que l’Armée n’a d’autre objectif que de le servir ». Il a rappelé, à ce titre, que l’ANP « est  la digne héritière de l’Armée de libération nationale  et c’est précisément ce lien sacré qui a beaucoup dérangé ces ennemis ». « Ils veulent une armée sans profondeur historique afin qu’ils puissent l’employer selon leurs intérêts et la rallier à leurs objectifs et leurs intentions pervertis et traitres. C’est là la cause réelle et profonde de cette hostilité qu’ils vouent à l’ANP et à son commandement moudjahid aux sources novembristes sincères et salutaires », a-t-il expliqué. « Tout comme la Révolution de Novembre a vaincu hier son ennemi tyrannique, par la sincérité, le dévouement et la détermination à atteindre les objectifs, le peuple algérien triomphera, en compagnie de son armée, des relais de la bande, et les valeurs de novembre seront ancrées et imprégnés dans les esprits et le courant novembriste teindra de ses couleurs l’Algérie nouvelle et son Etat fort et enraciné », a-t-il ajouté. « Nous distinguons clairement aujourd’hui entre celui qui veut que l’Algérie s’en sorte et celui qui veut qu’elle tombe dans le piège de l’impasse avec toutes les conséquences désastreuses et dangereuses qui peuvent en découler », a affirmé le chef d’état-major de l’ANP. Dans ce contexte, le général de corps d’armée a souligné que l’Algérie, « tout comme les enfants de novembre en ont été responsables hier, a besoin aujourd’hui de qui en soit responsable », soutenant que les démarches de l’Algérie « ne seront pas vouées à l’échec, aujourd’hui, comme elles ne l’on pas été hier, car la vaillante génération de l’indépendance est de la même trempe que les vaillants hommes de novembre ». Dans ce contexte précisément, le peuple algérien « a prouvé que c’est un peuple des grands défis, un seul peuple uni, dont le parcours national ne saura être impacté par les entraves qui se trouvent sur son chemin. Un peuple qui sait parfaitement s’adapter efficacement à toutes les phases quelles que soient leurs sensibilités et leur difficultés ». Gaïd Salah a tenu à réaffirmer, en outre, que « les valeurs ancrées du glorieux 1er novembre 1954 et ses principes patriotiques enracinés dans les esprits des fidèles enfants du peuple algérien, constituent la feuille de route idéale et sûre, et que c’est seulement ainsi que se construit le rempart solide sur lequel se brisent les illusions des ennemis de l’Algérie, notamment en ces circonstances ». Il a fait remarquer que « le dévouement signifie par nécessité l’engagement par la parole et l’acte envers ses éternels principes et la détermination à suivre la voie de ses fidèles hommes », précisant que « c’est ainsi que se construit le rempart solide sur lequel se brisent les illusions des ennemis de l’Algérie, notamment en ces circonstances. Il est la garantie qui procure à notre peuple toute la force et offre à toutes les composantes vives de notre nation », a-t-il conclu.

  1. Benslimane