Le Président Bouteflika exhorte la presse à être au service des intérêts suprêmes du pays

0
1537

 Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a exhorté samedi la famille de la presse à être au service des intérêts suprêmes de l’Algérie en contribuant à l’éclaircissement des faits, en émettant des critiques objectives sur les insuffisances mais surtout en œuvrant à la promotion de l’image de l’Algérie à travers le monde.

Dans un message à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la presse (22 octobre), le Président Bouteflika a déclaré « nous sommes tous confrontés aux difficultés financières et économiques de la conjoncture. Nous avons arrêté des mesures pour y faire face et poursuivre le processus d’édification en engageant les réformes nécessaires ».
« Nous vivons également dans un environnement régional accablé par les crises et les conflits, dont certains affectent notre voisinage immédiat, d’où la nécessité de faire preuve de prudence et de vigilance pour préserver la sécurité, la stabilité et l’intégrité de notre pays », a-t-il ajouté. Le chef de l’Etat a précisé que « ce sont là des défis qui s’imposent au peuple et au pays et qui exigent de tous les citoyens, quelle que soit leur appartenance politique ou leur catégorie sociale, d’y faire face car l’essor économique du pays profitera à l’ensemble de ses enfants au même titre que la préservation de la sécurité et de la paix ». Aussi, a-t-il déclaré « j’exhorte la famille de la presse algérienne à être au service des intérêts suprêmes de notre patrie en contribuant à l’éclaircissement des faits, en émettant des critiques objectives sur les insuffisances tout en œuvrant à la promotion de l’image de l’Algérie à travers le monde ».

 Accélérer la mise en place de l’Autorité de régulation de la presse écrite (Bouteflika)

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi le gouvernement à accélérer la mise en place de l’Autorité de régulation de la presse écrite (ARPE) et son activation aux côtés de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV). Dans un message à l’occasion de la célébration de la journée nationale de
la presse (22 octobre), le chef de l’Etat a souligné « partant de l’intérêt accordé à la préservation et à la consolidation des acquis de l’Algérie dans le secteur de l’information, je réitère mon appel au gouvernement pour accélérer la mise en place de l’Autorité de régulation de la presse écrite et son activation aux côtés de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel. Dans le même contexte, le président de la République a demandé au gouvernement d’activer, dés 2018, le Fonds public d’aide à la presse écrite.