Les trois cycles scolaires concernés – Le  taux des textes littéraires algériens augmenté progressivement à  hauteur de 80%

0
1013

Le taux des textes littéraires sera augmenté à hauteur de 80% dans les programmes scolaires. Ces textes  choisis seront  introduits dans  les trois langues, arabe, français et anglais au profit des élèves des  trois cycles : primaires, moyens et secondaire. Cette mesure vise à  renforcer  l’identité nationale au sein de l’école algérienne.

C’est la ministre de l’Education nationale, Nouria  Benghabrit qui  a fait l’annonce avant-hier, lors de sa visite  de travail effectuée aux ateliers d’élaboration des  textes littéraires algériens à Bou Ismail (Tipaza).Sans fixer une échéance pour l’insertion de ces textes dans les programmes scolaires, Mme. Benghabrit   a indiqué  que dans la première étape de cette procédure,  le taux sera porté à 80% d’une manière progressive, précisant que ces textes ne dépassaient pas les 2 % avant le lancement de  ces ateliers depuis plus de trois ans. Dans ce sillage, la ministre a annoncé l’élaboration des premiers textes  littéraires comprenant des contenus littéraires et culturels algériens dans  les trois langues, arabe, français et anglais au profit des élèves des  trois cycles (primaires, moyens et secondaire).  L’introduction des textes littéraires dans les programmes éducatifs devra consolider l’identité nationale, a-t-elle ajouté, soulignant qu’il serait  impossible de parler d’une école algérienne sans contenus basés sur un  héritage littéraire et culturel algérien.  Elle a précisé, en outre, qu’il s’agit du « défi d’algérianiser les textes  éducatifs ».  Ce plan sera appliqué en coordination avec le ministère de la Culture,  d’un nombre  de littéraires et d’intellectuels.   Le choix se fait d’une manière collective et commune durant les ateliers, a précisé la ministre ajoutant que « la diversité » culturelle, linguistique et  littéraire de l’Algérie constitue un facteur pour enrichir le  programme. En deuxième étape, il sera possible d’introduire des contenus littéraires  et des cultures d’autres pays dans les programmes éducatifs nationaux dans  le cadre de l’ouverture sur l’autre.

Un guide de formation destiné aux enseignants de la langue arabe dans  le cycle primaire

Le ministère de l’Education nationale a assigné à un groupe  d’inspecteurs qualifiés la mission d’élaborer un guide de formation,  destiné à l’ensemble des inspecteurs et enseignants de la langue arabe dans  le cycle primaire. Une réunion consacrée à l’évaluation des  résultats de la formation des inspecteurs et enseignants destinée à  améliorer le niveau d’apprentissage des élèves en langue arabe s’est tenue avant-hier, en présence de  Mme. Benghabrit, indique un communiqué du ministère.  La ministre a assisté à la présentation d’un exposé  consacré « à l’évaluation d’un travail encadré par une équipe de l’Inspection  générale de la pédagogie sur les méthodes et moyens utilisés dans la  formation des enseignants destinée à améliorer le niveau d’apprentissage  des élèves en langue arabe, en tant que langue d’enseignement et matière  enseignée », ajoute document. L’exposé a été élaboré sur la base de l’analyse des résultats de l’enquête  nationale réalisée par la tutelle sur les erreurs relevées dans les copies  d’examen des élèves de cinquième année primaire et quatrième année moyenne. Cette analyse a démontré « l’impératif, pour le ministère, de réfléchir à des mécanismes pédagogiques pratiques pour leur traitement », précise la même source.

Selma Dey

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here