Ligue 1  –  2e journée: Aucune équipe n’émerge du lot

0
399

La 2e journée du championnat de la Ligue 1, disputée ce week-end, vient confirmer la tendance constatée lors du 1er round, à savoir le nivellement des valeurs.

En effet, sur les huit matches joués, six se sont terminés sur un nul, contre quatre à l’issue de la première journée. Les scores étriqués le confirment également. Même s’il est un peu tôt pour se prononcer, il y a lieu de penser, néanmoins, que la compétition sera très serrée cette saison, que ce soit dans la course au titre ou la lutte pour le maintien. Aucune équipe n’a réussi à remporter ses deux matches initiaux, même s’il faut rappeler que le CRB et le MCA, le champion de la saison écoulée et son dauphin, n’ont pas encore débuté le championnat. Seuls l’AS Aïn M’lila et l’ASO Chlef sont parvenus à s’imposer chez eux face respectivement au NC Magra et le WA Tlemcen. L’ES Sétif qui a fait grosse impression, la semaine dernière, en réalisant l’exploit de battre l’USMA à Bologhine, n’a pu confirmer hier. L’Entente a été en effet tenue en échec chez elle par le nouveau promu le RC Relizane. Les gars du Rapid ont même été les premiers à trouver le chemin des filets avant que les Sétifiens n’égalisent en seconde période. L’USMA, pour sa part, a eu une belle réaction à Béchar. Menés deux fois à la marque, les Rouge et Noir ont eu les ressources nécessaires pour revenir chaque fois au score. Un nul au goût d’une victoire, eu égard aux problèmes rencontrés ces derniers jours. Pour rappel, six joueurs de l’USMA, ainsi que l’entraîneur et le préparateur physique n’ont pu faire le déplacement à Saoura, puisqu’ils ont été testés positifs à la Covid-19. Il faut dire que l’on craignait le pire pour l’USMA, finalement l’équipe a su résister face à l’adversité. De bon augure pour la suite, d’autant que la Direction a annoncé, hier, avoir recruté un nouveau coach. C’est une vieille connaissance, puisqu’il s’agit du Français Thierry Froger qui a dirigé le club il y a moins de deux ans. Son retour fera beaucoup de bien à l’équipe, même si le groupe a considérablement changé depuis son départ. En parlant de coach, Youcef Bouzidi a plus ou moins réussi son retour à la JSK, en allant chercher le point du nul à Oran. Le CSC, de son côté, a remonté un handicap de deux buts face au Paradou dans un match plaisant disputé au stade de Dar Beïda, récemment homologué. Un autre nul a sanctionné les débats entre l’US Biskra et le NAHD, alors que le CABBA n’a pu se défaire à domicile de l’USMBA pourtant amoindrie. En somme, une journée pleine d’enseignements en attendant  que les équipes atteignent leur vitesse de croisière, après une longue interruption. Pour le moment aucune formation n’émerge du lot.

Ali Nezlioui