Ligue 1 -37e J: Le CRB va-t-il mettre fin au suspense ?

0
206

Plus que deux journées à disputer avant  le baisser de rideau du championnat version 2020-2021 qui n’a toujours pas désigné son champion. Certes, le CRB y est presque, mais visiblement l’ESS ne veut pas lâcher prise.

Sa victoire à Tizi-Ouzou, ce mercredi, a retardé l’échéance empêchant le Chabab de fêter le huitième sacre de son histoire. Va-t-il le célébrer, ce soir, à l’occasion de la 37e journée au cours de laquelle il rendra visite au voisin usmiste ?  Pour pouvoir le faire, les Belouizdadis doivent l’emporter à Bologhine sans se soucier du résultat de son concurrent sétifien dont la tâche semble aisée à domicile face à la lanterne rouge, la JSM Skikda. Il faut savoir que cinq points séparent les deux équipes à deux journées de la fin.

Le CRB a besoin d’une victoire ou de deux nuls pour sceller le sort du championnat en sa faveur, sachant que lors de la dernière journée il accueillera l’US Biskra, une équipe qui lutte pour son maintien.

Pendant ce temps, l’ESS doit impérativement gagner ses deux derniers matchs (contre la JSMS et le WAT à l’extérieur), et attendre, car son sort n’est pas entre ses mains. Il faut souligner néanmoins qu’en cas d’égalité de points à la fin de la saison, c’est l’Entente qui remportera le titre à la faveur d’un goal-average général de l’aller meilleur que celui du CRB, les deux équipes ayant fait match nul en aller et retour. On n’en est pas encore là.

D’autant que le Chabab est en ballotage très favorable. Il pourra mettre fin au suspense dès ce soir en s’imposant face à une équipe de l’USMA démotivée et dont l’entraîneur, Mounir Zeghdoud, ne sera pas reconduit dans ses fonctions pour la saison prochaine. C’est le technicien français, Denis Lavagne, ancien coach de la JSK, qui lui succédera, comme l’a annoncé le président du club usmiste, Achour Djelloul. Il faut dire que la majorité des clubs n’ont pas attendu la fin de la saison pour opérer des changements et recruter de nouveaux joueurs. Au moment où de nombreuses équipes n’ont pas encore assuré leur maintien parmi l’élite. A l’image du premier relégable, l’ASAM qui doit gagner chez lui face au MCO pour espérer se sauver. Par ailleurs, l’empoignade opposant Biskra à Chlef s’annonce cruciale pour l’avenir des deux clubs. Tout comme celle mettant aux prises le NAHD avec le WAT. En cas de victoire, le Nasria se tirera définitivement d’affaire. Mais Tlemcen défendra crânement ses chances sachant que le Widad joue sa survie également. Mais tout se décidera lors de la dernière journée pour la relégation. On espère seulement que l’éthique sportive soit préservée. Mais si l’on sait à l’avance que ça reste un vœu pieux.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here