Ligue 1: Le MCA et le CRB sont-ils hors course ?

0
227

Visiblement, tous les clubs ne sont pas préparés pour jouer sur plusieurs tableaux. C’est du moins ce que l’on constate des derniers résultats enregistrés en championnat par nos équipes engagées dans les compétitions africaines.

Si l’Entente de Sétif arrive à suivre le rythme et poursuit sa marche en avant, ce n’est pas le cas du MCA et du CRB, alors que la JSK fait du sur-place, à cause notamment d’un effectif limité. Il est vrai aussi que l’objectif des Mouloudéens et des Belouizdadis, était de passer victorieusement la phase des poules de la Ligue des champions. Ce qu’ils ont réussi brillamment, mais apparemment ils sont en train de le payer en championnat. Ce vendredi, les deux formations algéroises étaient appelées à disputer chacune un match en retard. Le CRB affrontait le NC Magra en déplacement, alors le Mouloudia rendait visite à la JSM Skikda. Deux rencontres a priori à leur portée, surtout au vu de leur effectif et à leurs grandes ambitions, cette saison. Mais à l’arrivée, le CRB s’est contenté d’un point, au moment où le MCA s’est incliné face à une équipe qui restait sur une série catastrophique de dix défaites de rang dont cinq à domicile. Les Skikdis ont apparemment soigné leur moral au détriment du Mouloudia. Un Mouloudia très critiqué par ses propres supporters en dépit de sa qualification aux quarts de finale de la Ligue des champions. L’absence d’un entraîneur attitré, après le départ d’Abdelkader Amrani, semble perturber les joueurs dont les mauvaises performances ne cessent d’inquiéter l’entourage du club. Vivement un nouveau coach. C’est l’avis des fans, d’autant que leur équipe jouera dans moins d’un mois probablement le match le plus important depuis le début de la saison. L’on peut dire exactement la même chose du CRB qui revoit quelque peu ses ambitions à la baisse. Du moins pour le moment. Tout dépendra du résultat de ses trois prochains matchs en retard que les Rouge et Blanc doivent jouer au courant de ce mois d’avril. Un véritable marathon attend en effet les camarades d’Amir Sayoud. Faut-il déjà tirer un trait sur le championnat ? Il est un peu tôt pour le dire, mais si les Sétifiens maintiennent leur cadence, il sera difficile aux autres prétendants de les suivre. La régularité des poulains d’El Kouki tranche avec leur parcours en dents de scie en Coupe de la CAF. Est-ce à dire que l’Entente privilégie le championnat ? Leur avantage est plutôt d’avoir bien entamé la compétition. Ses joueurs ne choisissent pas leurs matchs, contrairement à leurs collègues du CRB et du MCA qui semblent obnubilés par leur participation en Ligue des champions.Cela dit, rien n’est encore perdu, d’autant que le championnat est encore long. Il y aura certainement des rebondissements. Tout dépendra aussi de leur avenir dans les compétitions continentales. S’ils parviennent à poursuivre leur aventure africaine, il est probable qu’ils fassent des choix, quitte à faire des choix douloureux en renonçant au championnat. Car ils ne peuvent pas courir deux lièvres à la fois.

Ali Nezlioui