Ligue 1: Une fin de saison haletante !

0
711

La 32e journée disputée samedi et dimanche nous a donné un aperçu de ce qui nous attend jusqu’à la mi-août, date fixée pour la fin du championnat, à savoir du suspense et des rebondissements. D’où l’intérêt de cet exercice qui ne finit pas de nous surprendre. À un moment du championnat, on pensait que l’ESS filait tranquillement vers son neuvième sacre national tellement elle affichait une sérénité, une régularité et un ascendant certain sur ses adversaires, lui permettant de prendre le large. Mais son avance a fondu comme neige au soleil. Un coup de mou qui tombe mal. Visiblement, l’Entente termine le championnat en ahanant. Il lui faudra rapidement retrouver son légendaire deuxième souffle pour pouvoir prétendre au titre, même si elle vient de reprendre provisoirement la tête du classement. Malgré leur nul concédé à domicile, arraché dans les ultimes instants de la rencontre aux dépens de la JS Saoura, les Sétifiens ont profité de la surprenante défaite de l’ancien leader le CRB à Tlemcen. Après une série de onze matchs sans le moindre revers en championnat, les Belouizdadis sont tombés laissant apparaître des défauts dans leur cuirasse. Est-ce à dire que le Chabab n’est pas si invulnérable qu’on le pensait ? C’est ce que donnent des espoirs légitimes aux autres concurrents, notamment la JS Saoura qui aura l’avantage de recevoir le CRB, lors de la 35e journée. A trois longueurs du leader, les gars de Béchar ont une belle carte à jouer. Ils n’ont jamais été aussi près de remporter leur premier titre, même s’ils doivent composer avec l’ESS et le CRB. Même l’USMA, malgré un début de compétition complètement raté, se met à rêver de coiffer tout le monde au poteau. Les Usmistes remontés à la quatrième place à la faveur de leur belle victoire à Aïn M’lila visent concrètement une place sur le podium. Mais leurs supporters espèrent que leur équipe vienne se mêler à l’emballage final de la course au titre, surtout si elle remporte son match retard contre la JSK à Bologhine. Une mission complexe, d’autant que le sort des Rouge et Noir dépend surtout des résultats du trio de tête. Ils n’ont pas vraiment leur destin entre les mains. Mais sait-on jamais, surtout que cette saison n’a pas encore livré tous ses secrets. Un exercice particulier qui ne manque pas de piment, malgré l’absence du public dans les stades. Un exercice si long qu’il peut nous concocter d’autres scénarios auxquels on ne s’attend pas. Vivement le prochain acte et son lot de surprises, d’autant que pratiquement tout le monde semble impliqué pour une raison ou une autre. Tant mieux pour la concurrence et l’éthique que l’on espère ne sera pas bafouée jusqu’au bout.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here