Ligue 1: Vers le changement du système de compétition ?

0
348

Il y a actuellement une pression terrible exercée par de nombreux présidents de clubs pour pousser la FAF à arrêter le championnat le 30 juin courant. Les mêmes présidents qui ont refusé, il y a quelques mois, d’adopter un système de compétition à deux groupes de 10 équipes chacun, comme le préconisait le bon sens et la logique.

Ils ont choisi à l’unanimité un championnat à 20 clubs tout en sachant qu’il était difficile de le finir dans des délais raisonnables compte tenu du contexte pandémique et de son début très en retard. Aujourd’hui, ils se rendent compte, sans se remettre en question, de l’absurdité et de la difficulté de poursuivre une compétition en plein été, au moment où tous les championnats sont terminés et les joueurs en vacances ou avec leurs sélections. Ils suggèrent l’annulation pure et simple de la relégation en proposant un championnat à deux poules de 12 équipes chacune pour la saison prochaine. Ce qui est en complète contradiction avec les textes et les règlements qui régissent le football. Mais les lois n’ont jamais été un obstacle dans ce microcosme qui n’obéit qu’à ses propres lubies et autres intérêts. S’il y a une unanimité autour de ce projet, dites-vous qu’il va passer d’une manière ou d’une autre, malgré le timide démenti de la FAF publié, la semaine dernière sur son site officiel.

«La Fédération algérienne de football apporte un démenti formel contre toutes les rumeurs faisant part de l’arrêt du championnat de la Ligue 1 professionnelle de la saison 2020/2021 le 30 juin», tout en avouant par ailleurs que «la question de la saison 2020/2021 a été débattue lors de la dernière réunion du bureau fédéral du 31 mai, où plusieurs solutions ont été proposées afin d’être en harmonie avec le calendrier international ainsi qu’avec les échéances des sélections nationales (A et des joueurs locaux)». Ce qui conforte l’idée du changement du système de compétition en prévision de la saison prochaine. Il faut savoir, par ailleurs, que la CAF a saisi dernièrement la FAF pour lui demander de lui «transmettre, au plus tard, le 30 juin prochain la liste des clubs, qui représenteront l’Algérie lors des prochaines éditions de la Ligue des champions et de la coupe de la CAF». Ce qui est pratiquement impossible dans la mesure où le championnat chez nous ne se terminera pas avant le mois d’août prochain. La nouvelle équipe dirigeante de la FAF se trouve du coup dans l’embarras. Va t-il «figer» le classement au 30 juin pour désigner ses représentants ? Quelle que soit la décision qui sera prise, elle ne fera certainement pas l’unanimité. C’est la première véritable crise à laquelle Amara Charef-Eddine doit faire face. Honnêtement, on n’aimerait pas être à sa place.

Ali Nezlioui