26.9 C
New York
mardi, juillet 5, 2022
AccueilSportsLigue 2: Khenchela et El Bayadh créent la sensation

Ligue 2: Khenchela et El Bayadh créent la sensation

La dernière journée du championnat de la Ligue 2 a rendu son verdict ce samedi en consacrant les surprenantes équipes de l’USM Khenchela et du MC El Bayadh.

Deux formations qu’on n’attendait pas forcément à pareille fête, surtout que le plateau proposé au départ que ce soit dans le groupe centre-est ou le groupe centre-ouest était composé d’anciens pensionnaires de l’élite mais aussi des clubs ayant un plus grand vécu en championnat. Mais Khenchela et surtout El Bayadh sont venus déjouer tous les pronostics pour accéder en Ligue 1 au grand bonheur de leurs supporters et à la surprise générale. Il s’agit d’une première pour le MCEB qui n’a jamais évolué au plus haut niveau, alors que l’USMK retrouve l’élite après 46 ans d’errance dans les petites divisions. Le club cher aux regrettés Ali Khiari et Nabil Gasmi, deux ex-internationaux, renaît de ses cendres, après une longue traversée du désert. Il faut dire que la concurrence a été rude au départ dans une division où il n’est pas toujours facile d’évoluer, surtout avec le système de compétition adopté par la FAF. Le nivellement des valeurs par le bas et la crise financière qui n’a épargné personne ont fait que la compétition soit ouverte. Du coup, tout le monde pouvait accéder, comme il pouvait rétrograder. Des équipes de renom ayant remporté des titres ou disputé des finales se sont fait piéger à l’image des équipes de Béjaïa, la JSMB et le MOB, toutes deux reléguées en troisième division. Tout comme l’USMBA et le CABBA, pour ne citer que ces formations, dont le sort fait de la peine aux puristes et aux nostalgiques.

Le système de compétition actuel, adopté par les membres de l’AG à l’époque de Kheireddine Zetchi, a fait des ravages. Heureusement que dès la saison prochaine, on va revenir à une deuxième division avec un seul groupe. Ceux qui ont voté cette formule doivent le regretter aujourd’hui. Une formule qui a plongé des pôles du football dans l’anonymat. On ne reconnait plus, en effet, l’ASMO, l’USMH, le RCK, l’USM Annaba, la JSM Skikda qui étaient des véritables écoles par le passé, alors qu’aujourd’hui, ils ont disparu dans la foultitude des équipes de la deuxième division. Mais comme on dit, le malheur des uns fait le bonheur des autres. L’USMK et le MCEB en ont profité pour émerger du lot et créer la sensation.

La saison prochaine, ils évolueront dans la cour des «grands» et tenteront de se faire une place. En attendant, ils pourront savourer cette accession historique largement méritée.

Ali Nezlioui

ARTICLES SIMILAIRES

Du même auteur

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisment -

ARTICLES POPULAIRES