Lutte antiterroriste : La classe politique salue l’efficacité et le professionnalisme des forces de l’ANP

0
1044
Photo : D.R. ©

Les résultats probants obtenus sur le terrain par les forces de l’ANP dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et la sécurité des frontières, n’ont pas laissé indifférente la classe politique qui a tenu à saluer l’engagement, l’efficacité et le professionnalisme de l’ANP dans son œuvre de prémunir le pays contre toute menace susceptible de porter atteinte à sa sécurité et à sa stabilité.

Au moment où l’Algérie est confrontée à de multiples défis sécuritaires et économiques, le chef de l’Etat continue à œuvrer pour que le pays puisse poursuive sa progression sur la voie de l’édification et du développement, après avoir réussi à recouvrir sa sécurité et sa stabilité grâce à la politique de réconciliation nationale initiée et mise en œuvre par le Président Abdelaziz Bouteflika.   Partant de ce principe, plusieurs partis, à leur tête les deux premières forces politiques du pays, en l’occurrence le FLN et le RND, ont rendu un vibrant hommage aux forces de l’ANP pour les performances réalisées ces derniers jours, notamment l’opération d’envergure qui a permis la saisie à Adrar d’un important lot d’armement et de munitions, considéré comme un véritable arsenal de guerre. Par cette opération qualitative, les forces de l’ANP ont réussi à déjouer un plan terroriste qui planifiait certainement un attentat spectaculaire semblable à celui qui avait ciblé, il y a quelques années, le complexe gazier de Tiguentourine à Aïn Amenas. C’est dans cette optique que des partis politiques, qu’ils soient du pouvoir ou de l’opposition, ont appelé à la mobilisation pour la stabilité du pays à travers le soutien au programme du président de la République et à l’Armée nationale populaire. Ces partis qui ont été relayés par des organisations de la société civile, ont invité les citoyens à se mobiliser pour faire face aux défis de la conjoncture actuelle pour la préservation de la stabilité du pays en apportant leur soutien au président de la République et aux forces de sécurité qui veillent sur la sécurité du pays. Rappelant les progrès multiples réalisés par l’Algérie sous la direction du Président Bouteflika, ces partis ont rendu hommage au chef de l’Etat pour «son rôle fédérateur et stabilisateur, à un moment où notre pays est confronté à de multiples défis sécuritaires et économiques notamment, ainsi que pour son engagement personnel et ses sacrifices afin que l’Algérie poursuive sa progression sur la voie de l’édification et du développement».

Ils ont également réaffirmé leur attachement au programme du président de la République, tout en apportant son soutien à l’ANP qui fait face quotidiennement au terrorisme et à la criminalité. A ce titre, il y a lieu de rappeler que le chef de l’Etat avait rendu un hommage appuyé aux forces de l’ANP et aux services de sécurité pour leur professionnalisme et leur mobilisation dans la lutte contre les résidus du terrorisme et les autres fléaux, appelant les citoyens algériens à la vigilance. Le terrorisme, dira-t-il, est un fléau en expansion dans le monde et dans notre voisinage. «Les trafics d’armes et de drogues notamment, ont atteint un seuil dangereux dans notre sous-région. Notre Armée et nos corps de sécurité doivent donc pouvoir compter sur l’appui des citoyens et sur le développement de l’esprit civique dans toutes nos contrées», avait souligné le Président Bouteflika. Saisissant l’opportunité de la commémoration du 62e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération nationale, le président de la République a lancé un appel à la mobilisation pour relever les défis sécuritaire, économique et de consolidation de la démocratie. Tout en exprimant sa conviction que l’Algérie dispose des «atouts nécessaires» pour poursuivre son développement socioéconomique, le chef de l’Etat s’est également dit confiant aussi en les capacités des Algériens et des Algériennes à relever les défis.

Les défis évoqués par le Président Bouteflika s’inscrivent dans une perspective de stabilité, condition sine qua non pour que le pays aille de l’avant dans sa marche vers le progrès économique et social. Ces défis exigent, pour être relevés, un «effort soutenu» et un front intérieur «solide» pour faire face aux aléas de la conjoncture économique et géopolitique extérieure, avait-il soutenu.

T.B.