Lutte contre la corruption:  L’Etat ne lâchera pas les employés de Tahkout et Haddad

0
440

 

L’inspecteur général au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Akli Berkati a révélé l’existence des issues juridiques susceptibles d’éviter aux fonctionnaires des groupes Tahkout et Haddad de perdre leurs postes d’emploi.

L’inspecteur a expliqué, lors d’une visite effectuée à Tiaret à la tête d’une délégation de directeurs généraux des instances d’emploi relevant de son secteur,  qu’il y ait des textes de loi, dont la loi de 1994 portant préservation de l’emploi, voulant ainsi rassurer les centaines de travailleurs qui s’inquiètent pour leurs postes d’emploi. La rencontre qui a réuni Akli Berkati avec les directeurs de CNAC, Ansej, CNAS, Casnos, CNR a été une occasion pour revenir sur plusieurs préoccupations, entres autres la crise des travailleurs du groupe Tahkout, dont le patron est en prison, ainsi que celle des dizaines de travailleurs appartenant à des entreprises de sous-traitance ayant des contrats avec le groupe ETRHB d’Ali Haddad, lui-aussi en prison