Lutte contre la cybercriminalité: Louh annonce la mise en place d’un « plan judicieux  » pour faire face aux  fuites des sujets des épreuves du baccalauréat

0
965

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux,  Tayeb Louh a annoncé hier à Alger la mise en place d’un « plan  judicieux » de prévention et de lutte contre la cybercriminalité pour faire  face aux fuites des sujets des épreuves du baccalauréat.

Lors d’une visite au centre d’examen à l’Etablissement de rééducation et  de réadaptation d’El Harrach, M. Louh a indiqué que ce plan permettait de  faire face à toute fuite en temps réel grâce à l’identification de  l’auteur.  Il permet également à la justice de prendre immédiatement des mesures  juridiques à l’encontre du fraudeur conformément à la loi, a-t-il précisé. Le ministre a en outre précisé que l’instance chargée de la prévention et  de la lutte contre la cybercriminalité est présidée par un magistrat sous  la tutelle du ministère de la Justice. Celle-ci a « travaillé depuis  quelques semaines en collaboration avec les différents services de sécurité et des secteurs concernés à l’élaboration du plan en vue de garantir le bon  déroulement de l’examen du baccalauréat selon les critères internationaux  en vigueur », a-t-il souligné. Concernant les candidats des établissements pénitentiaires, le ministre a  affirmé que leur nombre augmentait chaque année. Pour cette session, 3.710  détenus passeront l’épreuve du Baccalauréat contre 3.257 candidats l’année  dernière, et ce, a-t-il dit, grâce au programme de formation dans le  domaine de l’enseignement général et de l’enseignement professionnel tracé  par le secteur de la Justice.