Lutte contre le terrorisme et l’extrémisme – Alger abritera un atelier international du 27 au 30 novembre

0
1253
DR

Alger abritera un atelier international sur l’élaboration des plans nationaux de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent du 27 au 30 novembre en cours dans le cadre du Forum global de lutte contre le terrorisme. Au cours de cet atelier, l’expérience algérienne en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme sera présentée par le ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue arabe, Abdelkader Messahel. L’occasion sera propice pour réaffirmer, une fois de plus, la détermination de l’Algérie et son engagement en vue de venir à bout de cette menace transnationale. Dans ce sens, Messahel avait indiqué que l’Algérie « fidèle à son esprit solidaire a toujours soutenu les pays qui traversent des situations difficiles et met à leur disposition son expérience reconnue mondialement dans la lutte antiterroriste et acquise durant la décennie noire tout en exprimant sa volonté de partager les expériences réussies avec les pays frères dans ce domaine ». Il avait également plaidé pour une mobilisation accrue et une action concertée de la communauté internationale contre le phénomène du terrorisme, soulignant que les événements tragiques qui continuent d’affecter différentes régions du monde « nous interpellent sur l’urgence d’une action concertée et d’une mobilisation accrue au niveau international, en vue d’endiguer cette menace qui ne connaît pas de frontières ». Alger qui avait abrité en septembre dernier une conférence internationale sur la démocratie dans la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme, compte poursuivre sur la même voie en mobilisant les membres de la communauté internationale contre ce fléau destructeur. Les pays membres seront donc appelés à identifier les défis communs à relever dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, ainsi que les actions susceptibles de constituer des pistes de coopération au sein du système des Nations Unies ou du Forum global de lutte contre le terrorisme. L’Algérie qui a combattu le terrorisme dans des circonstances particulièrement tragiques et son peuple a payé un lourd tribut, ne cesse de plaider pour plus de concertation et pour davantage de coopération efficace face au défi du terrorisme, étant convaincue que le combat contre le terrorisme est une bataille extrêmement importante pour toute l’humanité. Grâce à des efforts inlassablement consentis et à une efficacité fièrement retrouvée, la diplomatie algérienne, sous l’impulsion de celui qui fut son artisan principal, en l’occurrence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, occupe aujourd’hui les devants de la scène régionale et même internationale. De la résolution des conflits et crises dans son giron immédiat et dans le continent, en passant par une coopération soutenue dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, l’extrémisme, la criminalité transnationale et le trafic sous toutes ses formes, l’Algérie a réussi à faire parler d’elle et à asseoir sa suprématie régionale jusqu’à devenir un acteur incontournable dans la résolution des crises et le rétablissement de la paix et de la sécurité dans la région. Ceci, d’autant que la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme était une responsabilité collective exigeant une stratégie aux dimensions éducative, religieuse, sociale et de développement. Il s’agit aussi de faire prévaloir les valeurs de dialogue et de réconciliation nationale ainsi que les dimensions sécuritaires pour éradiquer ce fléau qui menace la sécurité et la stabilité de nombreux pays. Aujourd’hui, la communauté internationale reconnait que l’Algérie a un rôle de leader dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme et constitue un partenaire privilégié dans cette lutte. La longue expérience dont elle dispose en la matière fait d’elle un acteur clé au niveau régional et international. D’ailleurs, ce rôle est de plus en plus mis en évidence, grâce à une expérience acquise sur le terrain tout au long d’une décennie de combat et de lutte sans merci contre le terrorisme. Partant de ce constat, les puissances occidentales, en premier lieu les Etats-Unis, sont convaincus, plus que jamais, que l’Algérie est un partenaire incontournable dans ce domaine, et cette reconnaissance a été maintes fois exprimée par les plus hauts responsables américains qui n’ont pas manqué de dire que le rôle de l’Algérie et son apport en matière de lutte contre le terrorisme dans la sous-région sahélo-saharienne ont été déterminants. Les Etats-Unis ont, dans ce sens, beaucoup apprécié l’analyse du président Bouteflika qui est fortement enrichie de sa très longue expérience de la région pour faire face à la situation très complexe et aux problématiques très compliquées, mais aussi pour faire face aux problèmes du terrorisme et de trafic dans la région.
Pour les responsables américains, il existe une approche partagée entre Alger et Washington dans la recherche d’une solution globale assurant la paix et la stabilité dans la région et dans le monde tout entier.

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here