Man City: Guardiola et la gestion de «ses» stars

0
212

Chaque fois que Riyad Mahrez ne joue pas comme titulaire, la presse se sent comme obligée d’en faire la remarque et de le mentionner, alors que la méthode Pep Guardiola a fait ses preuves, encore plus cette saison.

«C’est moi qui décide du onze de départ et quand nous avons remporté 27 de nos 29 derniers matchs, on a décrit la rotation des joueurs comme exceptionnelle, non ? Aujourd’hui, il semble y avoir un problème avec cette même rotation», a répondu le coach espagnol de Man City au journaliste qui lui demandait pourquoi le trio Mahrez, De Bruyne et Gunodogan, n’a pas été titularisé, ce week-end face à Leeds en Premier League. Un match dominé, mais finalement perdu par les Blues sur le score de 2 à 1. À chaque fois, Guardiola doit expliquer sa vision et sa manière de gérer son groupe parmi les plus riches en Europe. Mais cela ne semble pas convaincre tout le monde.  «Je demande à chaque équipe que je compose de remporter son match. Je ne choisis pas mes matchs. Je forme chaque onze de départ avec pour objectif de remporter un match bien spécifique. Si je ne faisais pas ça, nous ne serions pas où nous en sommes en Premier League et les autres compétitions», a-t-il encore souligné.  Le coach d’une équipe comme City, engagée sur plusieurs tableaux et qui a l’objectif de tout rafler à la fin de la saison, est contraint de faire tourner son effectif, quel que soit le niveau de ses joueurs. Un domaine dans lequel excelle Pep Guardiola. D’autant qu’il arrive à gérer les ego de ses stars, tout en créant un environnement propice à la concurrence et à l’émulation. Ses joueurs semblent s’y plaire dans ce système, y compris Mahrez, comme il l’a souvent répété. Être relégué parfois sur le banc lui permet de souffler un peu et de le maintenir en alerte car une place de titulaire à Man City n’est jamais acquise pour de bon. L’international algérien peut se targuer d’être l’un des joueurs les plus utilisés par son entraîneur, avec la réussite que l’on connaît. D’ailleurs, il vient d’être désigné par les supporters Meilleur joueur du mois de mars en Premier League. Certains ont pourtant évoqué son éventuel départ à la fin de saison. Tantôt on l’annonce à la Juventus, tantôt au Real, alors que le joueur semble beaucoup se plaire en Angleterre, comme il l’a confié dernièrement.  «Depuis que je suis en Premier League, j’ai envie de finir ici. J’adore le championnat, je m’y plais vraiment. C’est un football pour moi et je ne me vois pas partir de ce championnat. Après tout peut arriver dans le football», a-t-il déclaré. Ce soir, Mahrez et ses coéquipiers auront l’occasion face à Dortmund de valider leur billet pour la demi-finale de la Ligue des champions.  Un rendez-vous capital, car la Coupe aux grandes oreilles demeure l’objectif principal des Citizens. Mais leur tâche ne s’annonce pas de tout repos en Allemagne, sachant qu’au match aller, à domicile, ils l’ont remporté petitement sur la marque de 2 à 1. Mais ils restent les favoris dans cette empoignade. Trois jours plus tard, les Skyblues disputeront la demi-finale de la Cup contre Chelsea. L’on comprend dès lors pourquoi Guardiola tient à sa rotation dans laquelle personne n’est vraiment lésée.

Ali Nezlioui