Mila: Tournage d’un film documentaire sur la défunte Fatima Khettabi «El Khansa»

0
128

Le premier tour de manivelle d’un film documentaire dédié à la défunte Fatima Khettabi, surnommée «El Khansa», de Mila, mère de sept martyrs tombés au champ d’honneur au cours de la Guerre de Libération nationale, a été donné à Mila, a-t-on appris de son réalisateur, Abdelbaki Sellaï.

Ce documentaire met en lumière la défunte Fatima Khettabi qu’on surnomme El Khansa de Mila qui a offert ses fils à la patrie et dont l’histoire et le sacrifice ne sont pas assez connus. «Le tournage du film documentaire a été entamé avec les moyens disponibles» juste après l’obtention de l’accord de principe de financement, en attendant l’officialisation des procédures, a indiqué Sellaï, exprimant le souhait que le «financement soit important pour permettre de réaliser un travail qui fera ressortir de l’ombre Fatima Khettabi, la mère des sept martyrs».  Le metteur en scène a, dans la foulée, relevé que «plusieurs personnalités et événements historiques dont l’Algérie profonde a été le théâtre n’ont pas été immortalisés dans des œuvres audiovisuelles ou cinématographiques». Sellaï a relevé que son nouveau documentaire sera «loin des stéréotypes et de la monotonie caractérisant de nombreux documentaires, à commencer par la personnalité abordée, celle d’une femme dont le sacrifice a été particulier, car elle n’a pas perdu un fils ou deux mais plutôt sept enfants pour l’Algérie indépendante».  «Ce sacrifice la distingue de beaucoup d’autres femmes qui ont perdu des enfants au cours de la Révolution libératrice», a-t-il appuyé. Le documentaire traite également tous les aspects importants, à savoir sociologique, psychologique et sémiologique de la personnalité d’une femme après la perte de tous ses enfants, «pour présenter avec précision la personnalité de la défunte Fatima Khettabi, en s’appuyant sur des témoignages vivants des historiens, ainsi que les livres d’histoire qui évoquent cette femme qui mérite une place dans la mémoire algérienne, comme beaucoup d’autres femmes», a-t-il ajouté. Par ailleurs, le réalisateur Abdelbaki Sellaï a indiqué qu’il prépare également une œuvre d’histoire intitulée: «Le prix de la liberté» de l’écrivain Abbas Boudane, qui va être adapté à la télévision, précisant que le projet est actuellement dans l’attente de financement par le ministère des Moudjahidine et des Ayants droit ainsi que celui de la Culture et les Arts dans le cadre d’un montage financier, soulignant que ce film documentaire sera réalisé «avant la fin de l’année en cours». Ce travail, relatif à une figure révolutionnaire algérienne dans l’Ouest du pays, sera concrétisé avec une équipe spécialisée dans la production télévisuelle, «pour en faire une œuvre d’une valeur artistique importante», a précisé le même réalisateur. Abdelbaki Sellaï a réalisé plusieurs documentaires sur des personnalités historiques dont L’imam de la nation, Benbadis, Lakhder Bentobal, sira et massira, Abdelhafid Boussouf, la légende des services de renseignements algérien, La Zaouia Hamlaouia, nab’ou safa eddini et  Boumerdès, citadelle de la liberté. L’histoire demeure la passion du réalisateur Abdelbaki Sallaï, dans laquelle il trouve une matière abondante qui implique, de son avis, la mobilisation de moyens de financement appropriés pour «rendre justice à ceux qui ont fait notre histoire».

  1. R.C.